Exposition, Conférence, Marche

Le Grand secret du Lien, Normandie

Carte non disponible

Date / Heure
Date(s) - 01/06/2018 - 24/06/2018
Toute la journée

Catégories


Des nouvelles pratiques pédagogiques pour une reconnexion à la nature, proposé par La Sittelle, club Connaître et Protéger la Nature (CPN) et l’association Le Grand secret du Lien

S’appuyant sur le constat que les pratiques d’éducation à la nature ne sont pas à la hauteur des enjeux, La Sittelle (et 4 autres groupes de France), s’est engagée dans l’Aventure du Grand Secret du Lien.
Pendant 28 jours, tout au long de l’année, dans des lieux de nature sauvage, 12 enfants vont vivre des aventures de nature visant une reconnexion à la nature.
Ils seront accompagnés de toute un équipe d’adultes qui vont expérimenter de nouvelles pratiques éducatives, basées sur le Sensible et la Connaissance intime de la nature. Les animateurs nature sont accompagnés par une équipe de praticiens de la pédagogie perceptive qui ouvre un nouveau champ dans le développement du rapport à la nature.
Ces nouvelles pratiques seront filmées et valorisées par les acteurs du Grand Secret du Lien et mis à disposition du Collectif « Eduquer à la Nature » en Normandie. Des publications, des fiches pédagogiques, une série de conférences et de formations seront organisées en prolongement
au Grand Secret du Lien.

L’origine du projet : « Les enfants ne vont plus dans la nature… »

Selon une étude récente de l’Institut de veille sanitaire 39 % des enfants ne jouent jamais dehors (Scott Sampson, in Comment élever un enfant sauvage). A l’inverse, ils passent de plus en plus de temps devant des écrans. L’écologue et naturaliste Robert Michael Pyle (1978) parle d’extinction de l’expérience de nature mettant en évidence l' »abîme qui ne cesse de se creuser entre l’enfant et la nature ».
Les conséquences sont multiples et on parle désormais du syndrome de manque de nature (Richard Louv in Nature deficit desorders).
Le déficit de fréquentation de la nature a des répercussions sur l’attention et la concentration
des élèves.Selon Yves Paris, du Biodôme de Montréal, le manque de contact avec le dehors entraîne une méconnaissance de la nature :
« Nos jeunes sont des illettrés de la nature ». Selon une étude britannique, les 15-34 ans ont très peu de souvenirs d’enfance liés à la nature. Alors que deux tiers des sondés âgés de plus de 55 ans se souviennent de leurs jeux en plein air.
Aujourd’hui, les enfants ne se créent plus de souvenirs dans la nature !
Des chercheurs de l’université de Washington (selon L’Atelier-Paris – 2009) ont étudié les pertes de la relation aux objets, machines et autres robots par rapport aux expériences de la nature et, l’univers technologique prenant le pas, ce déplacement risque de provoquer
ce que la chercheuse Jolina Ruckert appelle une « amnésie environnementale générationnelle », reprenant la thèse du psychologue de l’environnement Peter Kane….

Le projet : Faire évoluer les pratiques de l’éducation à la nature!

Détails sur le projet : ici

Contacts pour tous détails :
François LENORMAND
Collectif « Eduquer à la Nature »
06 88 33 92 73
lenormandf@wanadoo.fr

LIENS AVEC LES ARTICLES DU SITE

SITE WEB