Artistes animaliers

VELTEN Marion

Née à Dijon en 1990, j’ai vécu une grande partie de ma vie dans un village bourguignon entre rivière et forêt. J’y ai développé un grand attachement pour les animaux qui nous entourent. Il est toujours fascinant pour moi de penser à tous ces animaux sauvages qui vivent en toute discrétion autour de nous et de sentir leur force. Je vis actuellement avec deux chiens et deux chats et je ne pourrais concevoir ma vie sans leur proximité.

Par la suite, j’apprends à maîtriser les techniques picturales à l’école de dessin et d’illustration Emile Cohl de Lyon. Jeune diplômée, je me spécialise aussitôt dans la peinture animalière. Les œuvres de Carl Brendens et Robert Bateman me touchent tout particulièrement et je deviens fascinée par l’hyperréalisme non pour reproduire le réel à l’identique mais pour le transcender et lui donner une âme.
Sur le terrain, proche ou lointain, je cherche la rencontre avec l’animal dont je capte, à travers un croquis effectué sur le vif ou un cliché sublimé par un éclairage propice, la puissance d’un regard, la dignité d’une attitude. De la fugacité de l’instant naît une véritable empathie qui donnera sa force au tableau composé ensuite dans l’atelier.

Mes observations détaillées se traduisent dans le soin et la précision d’un pelage ou d’un plumage longuement retravaillé. Peu à peu la passion s’installe...

C’est parce qu’il est différent de l’homme, mais sensible comme lui, que je cherche à montrer la vulnérabilité et l’humanité de l’animal. J’essaie d’apporter à mes œuvres douceur et réalisme afin d’attirer la considération et le respect de l’homme à son égard.

INTERVIEW

Pourquoi avoir choisi l'animal sauvage comme thème privilégié ?

Les animaux sont ma plus grande passion avec la peinture. Je cherche à les connaître, les comprendre, les respecter, les défendre.

Un maître à penser ? 

Shaun Ellis. J’ai lu son livre « Un homme parmi les loups » et je suis très admirative.

Il est parti vivre au sein d’une meute de loups sauvages et s’est complètement intégré. Ce sont des choses que peu d’hommes pourraient faire.

Un élément déclencheur ? 

Amarok de Bernard Clavel, c’est l’histoire d’un chien qui vit dans le grand Nord, près des loups. Je l’ai lu étant enfant et ça m’a fasciné.

Votre œuvre à laquelle vous tenez particulièrement ? 

Iloé. C’est la peinture de mon chien, une de mes premières œuvres animalières. Je n’avais pas du tout de matériel et j’étais allée chercher un bout de carton dans les poubelles. Il y a encore une pub de saucisses au dos du carton…Invendable !

Si j'étais un animal sauvage ? 

Un loup. C’est un animal que j’admire pour sa force, son courage, sa fidélité et sa liberté.

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ? 

En cherchant des animaux dans la forêt, j’ai fait la rencontre d’un petit chevreuil qui m’a observée, puis qui a gambadé en tournant autour de moi. Il voulait jouer mais je n’ai pas osé faire un mouvement.

Un animal disparu qui reviendrait ?

Un dinosaure… pour rendre l’homme plus humble et qu’il cesse de se croire au-dessus voire en-dehors de la nature. 

Un animal fantastique qui existerait ?

Un dragon pour les mêmes raisons que le dinosaure.

Endroit préféré, qui vous inspire tout particulièrement pour créer ?

Une ferme en ruine au milieu des bois.

Un lieu mythique ? 

Les grandes forêts du Nord de l’Europe ou de l’Amérique. Là où la nature prend le dessus sur la civilisation.

Et la technique ?

J’aime essayer plusieurs techniques : gouache, huile, acrylique, carte à gratter, aquarelle, crayon. Chacune d’entre elles a ses qualités et je la choisis en fonction du sujet.

Des urgences ? 

Tout ce qui prive l’animal de sa liberté et de ses droits fondamentaux me révolte : l’utilisation des animaux sauvages dans les cirques ou les delphinariums, les élevages en cage, en batterie, la corrida, certains zoos…

Des conseils ? 

Pour savoir peindre, il faut d’abord apprendre à dessiner. Le dessin est un pilier qui permet d’ouvrir de nombreuses portes et de s’orienter ensuite vers ce qui nous passionne.

Pour peindre les animaux, il faut aller les observer, tenter de les connaître, comprendre leur mode de vie et surtout les aimer !

Une suggestion pour aider à sensibiliser le grand-public ?

Nous ne devrions pas nous permettre de faire aux animaux ce que nous ne nous permettons pas de faire aux hommes.

Une association de protection à mettre en avant ?

Beaucoup d’associations font des choses formidables. Je pense notamment à l’association Férus qui tente de préserver et de réintroduire nos grands prédateurs que sont le loup, l’ours et le lynx.

Pour conclure ?

Hum… Je n’aime pas les conclusions…

 

DISTINCTIONS

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

  • Salon d'art animalier de Saint-Pierre-lès-Nemours du 17 mars au 23 mars 2018.
  • Exposition granges et jardins à Vignoles (21200) les 2 et 3 juin 2018.
  • 41 ème Salon National des artistes animaliers de Bry-sur-Marne du 12 novembre au 10 décembre 2017.
  • Exposition personnelle les 8, 9 et 10 juin 2018 à Châteauneuf (21320).  Lieu : La maison des amis de Châteauneuf, en face du château
  • Exposition à la salle des fêtes de Chaux (21700) le 15 octobre 2017.
  • Exposition annuelle des peintres de la vallée de l'Ouche à Pont-de-Pany les 4 et 5 novembre 2017.
  • Salon Arts et Livres en Ouche les 30 septembre et 1er octobre 2017 à Bligny-sur-Ouche.
  • 50 ème Salon de peintures et sculptures à la salle des fêtes d'Arc-en-Barrois du 5 au 20 août 2017.
  • Exposition à Saulieu (Préau Monge) du 7 au 30 juillet 2017.
  • Exposition personnelle les 10, 11 et 12 juin 2017 à Châteauneuf (21320). Vernissage le vendredi 9 juin à 18h. Lieu : La maison des amis de Châteauneuf, en face du château
  • Participation au festival international Coeur de France art et nature du 2 au 5 juin 2017.

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

Peinture, Illustration

LIENS