Beaux livres

Adélie, Terre & Mer

Envoûtant! Pour la première fois, Vincent Munier, spécialiste des décors et des animaux sauvages en milieux polaires, et Laurent Ballesta, grand photographe sous-marin, sont partis ensemble pour découvrir les trésors de cette immense réserve naturelle qu'est l'Antarctique.

4

(c) Vincent Munier

L’un est resté à la surface, sur la glace, tandis que l’autre s’est immergé dans les eaux glacées et n’a pas résisté à l’appel des profondeurs. L’un a observé les pétrels des neiges ou les phoques de Weddell, pendant que l'autre a frayé de près avec les mammifères marins et découvert la flore étonnante des profondeurs antarctiques.

3

(c) Vincent Munier

 

Vincent Munier a exploré la banquise et les colonies d'oiseaux, tandis que Laurent Ballesta s’est immergé sous la glace ; l’un a observé les manchots empereurs et les pétrels des neiges à l’air libre, tandis que l'autre a plongé avec les phoques de Weddell et découvert l’étonnante et méconnue biodiversité des profondeurs antarctiques…

2

(c) Laurent Ballesta

 

Tous deux ont rapporté de ce voyage des images uniques, où la blancheur éclatante de la banquise contraste avec le bleu profond des fonds marins.

1

(c) laurent Ballesta

Résultat d'un exploit technique aussi bien qu'artistique, ce livre est également un très bel objet, réunissant deux recueils photographiques de grand format dans un luxueux coffret. Coédition Paulsen/Kobalann.

 

Ces photographies ont été réalisées en 2015 dans le cadre de l’expédition "Antarctica!", initiée par Luc Jacquet et sa fondation Wild-Touch.

Nous avons croisé Vincent Munier à son retour d'Antarctique et du Tibet; 3 questions, 3 réponses :

1. Encore une aventure vers l'extrême! Avez-vous le sentiment de vous accomplir en allant tutoyer le bout du bout du monde?
Oui, pleinement. C’est un besoin vital que ces immersions dans le grand blanc, dans l’extrême. Là où l'on se sent vulnérable, fragile face à la force de la nature, on ne triche pas. A mon sens, il est utile d’être face à cette nature brute pour apprendre à mieux se connaître, à ouvrir son « moi » intérieur sans miroir, sans artifice, sans le regard de l’autre, sans vouloir plaire. C’est une démarche sincère et authentique.
2. Encore le blanc! Qu'est-ce-qui vous attire dans cette couleur? L'image restituée? L'écran où tout peut se projeter? Un miroir à traverser comme Alice? Dans ce cas, vers où?
Dans mon livre « Blanc nature » (2006), j’ai écrit sur le blanc. Par nature, je suis sensible aux brumes et aux glaces. Les grands draps de l’hiver m’émerveillent, le blanc me fascine. Ce n’est pas une couleur, mais la somme de toutes les couleurs. Ce n’est pas un voile sur le monde, mais un monde en soi, avec des touches de vie sauvage là où on ne s’y attend pas…
3. Vous démontrez à votre façon que rêve et réalité peuvent se rencontrer. Quelle sera la prochaine réalité portée par votre rêve actuel?!
C’est joliment dit ! Et c’est juste. Entre rêve et réalité, la frontière est parfois ténue lorsqu'on est « là-bas », dans la nature sauvage. Il faut chercher à provoquer ce passage de l’un à l'autre… La panthère des neiges occupe tous mes rêves en ce moment, je rentre tout juste du Tibet. Je suis encore sous le choc de ce voyage difficile. Physiquement, mais surtout mentalement, à cause de l’absurdités des agissements des autorités chinoises… parfois violents, révoltants. Mais la récompense est souvent là, et j’oublie vite ces moments difficiles face à la bête tant rêvée.
dedicace

Code EAN

9782916552811

Editeur

[acf_vc_integrator field_group="115640" field_from_115640="field_59fc4181dd011" show_label="" cptdsv="attr:link_text=:title:remove_shortcode"]

Date de parution

Tranche d'âge

2016-11-01

Nombre de pages

Collection

208

SITE WEB