Personnalités à découvrir

de LA BIGNE Yolaine

Cela fait pas mal d'années que Yolaine de la Bigne bourlingue dans le monde de la nature.

Elle a commencé par des études d'histoire de l'art - ça donne le goût de la beauté -, a travaillé avec Hulot (la célèbre voix d'Ushuaïa sur Canal+ de 89 à 93), Bougrain-Dubourg entre autres, a été journaliste presse papier et radio sur plusieurs chaînes (France Info, Europe 1, la Cinq, M6), a animé la célèbre émission , a créé et animé de nombreuses émissions ou magazines : "Quelle époque épique" sur France Info de 1989 à 2001, "femmeonline.fr", "Atmospères", "Si ça vous change"..., a monté des festivals - "Festival des jardins de l'ouest", "Fet'Nat", "Des animaux et des hommes" (Université d'été de l'animal, chaque année en août depuis 2016), ...Sacré parcours!

JLutt-74561-200x300

En 2007, elle fonde l’agence de presse Kel Epok Epik et le magazine gratuit Néoplanète consacré à l’environnement (300 000 ex.), puis le site www.neoplanete.fr - qui va bientôt s'arrêter au profit de la seule radio - et la webradio Neoplanète, qui produit des infos environnement, des entretiens avec les acteurs du développement durable, des entretiens de personnes engagées pour la préservation de la planète.

ages

Elle se dit "rurbaine, 2 jours à Paris, le reste du temps en Bretagne, avec mari, chiens, chevaux qui sont sa passion", est végétarienne - depuis sa rencontre avec Brigitte Bardot - mais tolérante (son mari et ses trois enfants ne le sont pas, "c'est une attitude personnelle, spirituelle"), et aime bien quand même un verre de rouge. Avec, en fille de militaire, le sens des valeurs : "Recycler donne du sens à la vie"!

Elle passe aisément en revue les difficultés d'une planète mal en point avec un dynamisme, un plaisir de vivre, un discours joyeux qui rendent optimiste!

 

 

Néoplanete.fr, Site ou radio? Trop de monde sur les sites, j'arrête le site, je mise sur la radio maintenant, j'y crois beaucoup, j'espère que les français vont se remuer sur ça. On est très en retard. radio, podcast et réseaux sociaux - Facebook, Twitter, Linkedin... (50 000 personnes chez nous) - qui sont devenus un organe de presse.

Vous lancez et allez animer l'université d'été de l'animal fin août au château de la Bourbansais (Bretagne), "Des animaux et des Hommes"; L' animal cela représente quoi pour vous? Une passion depuis toujours; Quand j'étais petite je voulais travailler dans les chevaux, à 14 ans je montais comme une folle mais les médecins n'ont pas voulu que je continue (problème de santé). Plus tard j'ai remonté. Il y a déjà un bon mouvement en faveur de l'animal, et assez efficace - le mouvement contre les abattoirs, BLOOM, formidable association, j'adore Claire Nouvian, une vraie militante, une fille cash. Avec le sens du marketing.

Si j'étais un animal? Le cheval, un cheval sauvage bien sûr!  Ce qui me passionne c'est la communication entre les espèces. (Nous évoquons Frédérique Pichard, la femme dauphin), on a coupé le contact avec le monde animal; l'Homme en mourra. Pour moi, l'animal est l'avenir de l'homme. Le cheval, en particulier, vous comprend mieux que ce que vous comprenez vous-même de lui. Il ne ment jamais (voir le livre de Chris Irwin).

C_Les-chevaux-ne-mentent-jamais_3406

J'ai d'ailleurs un projet d'éthologie équestre avec les enfants. Grâce à l'animal, on peut aider l'humain.

Alors, cette université fin août, pour quoi faire? Le but c'est d'abord de créer, petit à petit, un cercle d'amis des animaux, un lobby, un club en leur faveur. Sur le thème de l'intelligence (Frans de Waal sort d'ailleurs un livre sur ce thème en octobre, "Ils sont assez bêtes pour ne pas comprendre l'intelligence animale"). Deuxième étape, faire de ce club un rassemblement de gens puissants qui se rencontrent régulièrement pour des combats en faveur des animaux. Et qu'on gagne!

L'esprit de l'université? : parler de l'intelligence animale avec ma baseline, citée plus haut : l'animal est l'avenir de l'Homme!

Il y aura des gens très différents les uns des autres : Frédérique Pichard (dauphins), Gilles Boeuf, Pascal Picq, Claudine André (bonobos), Pierre Lavagne (le chant des baleines, qui ont conservé certains anciens chants humains, et qui influence l'état des coraux et de la flore îlienne de proximité).

 Une belle rencontre de vie sauvage? En Afrique du Sud, dans le Parc Krüger, à la sortie d'un tournant, tout à coup, la peinture du paradis : un point d'eau et autour, dix éléphants, des antilopes,  deux lions... Vous vous arrêtez et vous vous dîtes c'est le paradis, un miracle. Un autre jour, une autruche qui arrive, énorme oiseau, et vient nous piquer de la nourriture.

images

Des lieux de nature préférés? Chez moi en Bretagne. Quand on est arrivé, avec l'agriculture intensive, il n'y avait quasiment plus rien. Mon mari et moi avons replanté 1,4 Km de haies et là, deux ans plus tard, des oiseaux partout, des hérissons, j'ai revu les vers luisants de mon enfance, plein de chouettes, des renards. Quand les animaux reviennent, pour moi c'est un vrai miracle. Leur résilience est étonnante.

Il y a des endroits où je ne vais plus. Mais j'imagine, j'adore imaginer. Une rencontre avec un animal, un moment ensemble, rêvé ou pas.

Je vais souvent dans une des îles des Canaries, la Gomera, qui est restée très sauvage, volcanique avec une forêt primaire.

images-1

 Quelle urgence aujourd'hui? Je serais assez pour quelques réserves intégrales, ouvertes seulement à quelques scientifiques. Pourquoi l'Homme serait-il partout?

Vous laisseriez quoi comme message si vous disparaissiez ce soir?  Sauvez l'animal et devenez son ami - c'est à dire respectez-le -, vous n'avez qu'à y gagner.

 

 

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE(S) EN LIEN AVEC LE SUJET

En rapport avec :

Faune sauvage

SITE WEB

Article précédent

GIRAUD Marc

Article suivant

HERMAN Louis