Photographes animaliers

ALIAGA Maxime

Je m’appelle Maxime Aliaga, je suis né en 1984 à Montpellier, dans le sud de la France. Depuis mon adolescence je suis attiré par les espaces naturels et la vie sauvage en générale. Ma curiosité, ma soif de connaissances et mon admiration pour la Nature m’ont naturellement poussé vers des études de biologie. J’ai donc suivi un cursus scolaire portant sur l’écologie et la gestion des milieux naturels, et, me suis spécialisé en cartographie (Système d’Information Géographique).

 J’ai toujours secrètement rêvé d’aventures et de voyages, et c’est cette envie débordante de découvertes qui m’a poussé à franchir le cap. Mon premier voyage au Pérou en 2008 fut une révélation. Je parcours aujourd’hui le monde en tant qu’éco-volontaire dans des réserves naturelles ou assistant de terrain pour des études scientifiques. Ce mode de vie à part entière me permet, d’une part d’être acteur dans la conservation de la nature mais aussi, d’être un témoin privilégié au contact de la faune sauvage et de ses enjeux de conservation. Immergé pendant plusieurs mois dans des refuges de vie sauvage, j’ai le temps d’observer et de m’imprégner de ces écosystèmes.

Fasciné  par la forêt tropicale et son incroyable biodiversité, je trouve aujourd’hui mon terrain de jeu favori en Amérique du sud et en Amérique centrale. Le but de mon travail photographique est de partager avec le grand public l’incroyable beauté de la vie sauvage et le travail de certains hommes et femmes qui œuvrent pour sa protection.

J'accompagne ainsi des voyages au Costa-Rica

INTERVIEW

Pourquoi l'animal sauvage ?

La RENCONTRE avec l’animal sauvage me rappelle tout le chemin de l’évolution et me donne une notion du temps différente de celle du quotidien. Elle me remet à ma place en tant qu’espèce animale peuplant la Terre avec des interactions indispensables avec d’autres espèces qui pourtant ont un mode de vie totalement différent du mien. Un moment complice de deux êtres vivants et conscients de vivre ensemble sur la même planète.

Ceci dit, on ne peut pas protéger les animaux sans compter sur les humains qui partagent leurs territoires, d’où la nécessité d’intégrer les populations dans le processus de conservation, tout en leur assurant une vie digne et prospère ; Le challenge de notre temps…

Si j'étais un animal sauvage ? 

Un aigle, pour prendre de la hauteur, pouvoir voler, planer au-dessus du monde, le rêve universel. C’est aussi un symbole de perfection pour moi, fort, élégant, majestueux.

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ? 

Baleine franche australe en Patagonie. Un moment unique où la baleine passe à côté du bateau et se retourne pour te regarder. Quand on la voit évoluer dans ce lieu magique, il se dégage une sorte de sérénité, comme si leur imposante silhouette n’était en fait que le reflet de leur immense bonté.

Baleine franche Austral (Eubalaena australis)

Ps : la rencontre avec les oiseaux de paradis de Papouasie Nouvelle Guinée est aussi un des plus grands moments de bonheur pour moi, mais il était difficile de faire de belles images…

Un animal disparu qui reviendrait ?

Archaeopteryx, maillon charnière dans l’évolution, et une créature hors du commun. 

Un animal fantastique qui existerait ?

Dragon, mais un gentil pas qui crache du feu…

La photo ou la série à laquelle vous tenez particulièrement ?

Difficile à dire mais j’ai un attrait particulier pour le Quetzal resplendissant, oiseau mythique qui me coupe le souffle à chaque fois que je le vois :

Mâle Quetzal

Spot préféré ?

Les forêts tropicales, en particulier celles du Costa Rica si riches en biodiversité.

Un lieu mythique ?  

Les tribus aborigènes de l’Amazonie péruvienne. Je rêverais d’aller passer quelques temps avec eux, à la rencontre des derniers HOMMES, au sens premier, vivant en harmonie avec la nature depuis des millénaires.

Et la technique ?

Autant le côté naturaliste est important pour approcher et connaitre les animaux, la technique photo est, elle, indispensable. Je la prends un peu comme un sport, c’est-à-dire qu’il faut s’entrainer, pratiquer et essayer de nouvelles choses, se poser des challenges.

Des urgences ? 

Le fait d’être souvent en forêt tropicale m’a donné à voir que la déforestation continue à grand pas. L’huile de palme, un des plus grands poisons de notre siècle, est un combat qui me tient à cœur.

Rien de plus déprimant que ces grandes plantations mono spécifiques où plus rien d’autre ne pousse, une vrai tragédie. Son évolution exponentielle est uniquement justifiée par le fait d’engendrer d’avantage de profits sur nos produits de grandes consommations. Une tragédie aussi pour les locaux qui vont se faire un peu d’argent sur une courte période, et ensuite perdre leur terre (leur plus grande richesse) à jamais.

Des conseils ? 

Suivez votre passion, et donnez-vous les moyens de celle-ci. Essayez de transmettre cette passion dans votre travail.

Une association à mettre en avant ?

PPNAT, Photographe pour la Préservation de la nature. Une association, dont je fais partie, qui met à l’honneur les associations peu médiatisées mais qui font une réelle différence sur le terrain. Une touche d’optimisme et un symbole d’espoir pour montrer que les choses peuvent aussi bouger dans le bon sens. Un hommage à tous ces hommes et femmes qui se battent corps et âmes pour sauver ce qui peut encore l’être.

Pour conclure ?

Je remercie l’équipe de faune-sauvage.fr de mettre en avant mon travail. Et je ne cache pas ma fierté de paraitre ici avec tous ces grands noms de la photo animalière ;)

 

 

DISTINCTIONS

Grand Prix du festival de Montier 2019

Terre Sauvage « spécial Languedoc-Roussillon » 2009

Un article sur les Flamants Roses de Camargue, parus dans le “30 millions d’amis” de Juin 2015

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

Maxime a réalisé de superbes reportages sur :

  • les Seychelles : les rescapés des îles granitiques
  • le Centre de sauvegarde de la Faune Sauvage du Languedoc Roussillon
  • La péninsule de valdez, dialogue avec les géants des mers
  • le Pérou : Le Cacao organique de Huicungo

et participé à la découverte d'une nouvelle espèce d'orang-outan. L'article est à lire ici

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

Galapagos, Pantanal, Costa Rica, Equateur, Orang-outan, Grenouille, Félin, Papouasie, Seychelles

LIENS