Photographes animaliers

BRUGGMANN Fabien

Photographe professionnel depuis plus de 20 ans, Fabien, d’origine Lyonnaise est désormais installé sur le Haut-Jura.

Depuis 2009, il arpente le massif jurassien afin de dénicher les plus beaux coins, les plus beaux paysages, les lieux insolites, les cascades et rivières, les endroits de passage des animaux…

Fort de son expérience, de ses recherches et de ses coups de chance, il a déjà photographié de nombreux oiseaux (pics noir, étourneaux, pinsons…), des renards, des blaireaux, des sangliers, des chamois, des chevreuils ainsi que l’insaisissable prince des forêts jurassiennes : le lynx !

Son métier de reporter/photographe lui a permis de voyager dans de nombreux pays : Maroc, Suisse, Italie, Espagne, Allemagne, Belgique, Angleterre, Ecosse, Russie, Mongolie, Chine, Islande, Bolivie, Canada et Alaska.

Il collabore régulièrement avec de nombreux magazines sur le thème de la nature et des animaux : Terre Sauvage, Image & Nature, Chasseur d’Images, Photofan, Lyon’Mag, Femme Actuelle, Editions Delachaux & Niestlé, La Martinière…

En 2008 il a réalisé un livre sur ‘les castors’, en partenariat avec son collègue Bruno Fouillat, fruit de 5 années de travail intensif ayant conduit à une série de photos subaquatiques de castors en milieu naturel.

Fin 2012 est sorti le livre : ‘Rencontres animales dans le massif jurassien’ Un livre photo, riche d’anecdotes de terrain et d’histoires, de rencontres en collaboration avec Patrice Raydelet, photographe professionnel jurassien.

Aujourd’hui, il édite encore Eliott et les loups’, ‘Loups sauvages par nature’ grâce à une campagne de crowdfunding Ulule.

Depuis 3 ans maintenant, il étend son offre initiatique de la photographie à travers des parcs naturels européens remarquables comme le parc de Sierra Andujar en Andalousie ou le parc naturel des Abruzzes en Italie pour photographier des ours, des loups, des lynx ….

Ayant donc une bonne connaissance de la technique photo et du terrain il sera donc à même de vous enseigner tout ce que vous souhaiterez savoir sur la photographie en général.

INTERVIEW

Pourquoi l'animal sauvage ?

Parce qu'il est tout ce que nous ne sommes plus. Libre, indépendant, autonome, rare…… sauvage !

Un maître à penser ? 

Ce sont les photos et les livres d'Art Wolf qui m'ont, en premier, ouvert les yeux sur tout ça.

Si j'étais un animal sauvage ?

Un loup sans la moindre hésitation !!!

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ?

J'ai eu 2 TRÈS belles rencontres avec des loups sauvages à seulement quelques mètres mais je vais rester sur ma toute première émotion avec un grand prédateur : ma 2ème rencontre avec un lynx dans le Jura. La première ayant été très furtive et surtout nocturne. Cette 2ème rencontre restera gravée dans ma mémoire pour plusieurs raisons : proximité avec l'animal (une vingtaine de mètres), durée de la rencontre (environ 5 minutes, une éternité !), premières photos réussis (dont une du lynx assis)… Je n'ai par contre AUCUN souvenir de "l'après" rencontre… Je me suis retrouvé chez moi sans savoir comment, le temps s'est arrêté après son départ ;-)

Je viens tout juste de faire une jolie série de photos sur un lynx mi-février dans le Jura, sans doute mes plus belles photos à ce jour, mais la rencontre n'a pas eu la même intensité car j'étais à l'affût et le lynx ne savait pas que j'étais là. A l'inverse, pour ma 2ème rencontre, je me tenais debout à proximité de l'animal, il savait que j'étais là et il a choisi de s'asseoir pour m'observer ! Je crois que c'est ce comportement qui m'a le plus marqué ainsi que sa sérénité face à moi.

_MG_0048.3

Un animal disparu qui reviendrait ?

Comme je ne pense pas que Jurassic park soit pour demain (hormis le mammouth pour lequel nous avons quand même une petite chance), je vais tricher un peu et dire que j'aimerai remonter entre - 100 000 et - 10 000 ans, soit avant la dernière extinction de masse, afin de voir tous les animaux qui s'y trouvaient et que "j'affectionne" particulièrement : loups, ours des cavernes, tigres à dent de sabre, castors géants, lions des cavernes, paresseux géant…

Un animal fantastique qui existerait ?

L'homo sapiens ou l'homo "sophus" : l'homme sage ! Une uthopie ?

La photo ou la série à laquelle vous tenez particulièrement ?

Un loup photographié juste après 5 jours de pluie ininterrompue !!! Une galère sans nom à rentrer trempé tous les soirs, le moral dans les chaussettes… et puis un matin… il sort juste là où je l'espérais. Le pelage entièrement mouillé, simplement magnifique ! J'ai pu réaliser une dizaine de photos, j'en ai conservé 4 / 5 très bonnes et surtout un souvenir impérissable.

_17C8746.7

Spot préféré ?

J'aurai bien dit l'Alaska car il y a tout ce que j'aime là-bas mais je vais rester sur les Abruzzes en Italie car je connais assez bien le coin maintenant et j'ai eu pas mal de belles rencontres dont mes plus belles avec les loups comme cité précédemment.

Un lieu mythique ? 

Pour être honnête j'ai déjà beaucoup voyagé et je suis allé dans quasiment tous les endroits qui me faisaient rêver ! Il me resterait bien le grand nord pour les loups blancs, mais je ne suis pas certain d'avoir le physique ni l'entrainement nécessaire pour ça. Un jour peut-être… On ne sait jamais de quoi demain sera fait ;-)

Et la technique ?

Indispensable !!! Il faut la maitriser, la digérer et la mettre au service de la photo que l'on souhaite réaliser. Sans bonne technique, pas de bonne photo, c'est aussi simple que cela.

Des urgences ? 

Tout à la fois ! Mais je suis néanmoins assez peu optimiste sur l'avenir du monde… Trop peu de bonnes volontés… Trop de mauvaises habitudes de vie… Trop de gens qui "sen foutent" ! Ceci dit je ne baisse pas les bras pour autant. Être réaliste n'empêche pas d'être idéaliste !

Des conseils ?

Se faire plaisir avant tout ! Mais pas au détriment des animaux bien évidement. La quête de la rencontre ou de la photo doit se faire dans un immense respect et c'est à ce moment que vous apprécierez ce que vous avez fait. Avant de chercher à impressionner vos réseaux avec le maximum de "j'aime", commencez à vous impressionner vous-même, c'est à dire à vous donner les moyens de faire quelque chose de bien, ramez pour y arriver, ratez, recommencez… Et le jour ou vous obtiendrez ce que vous vouliez, là vous aurez le droit d'être fier de vous car vous l'aurez mérité !

Ma première photo de lynx je la dois à plusieurs mois sur le terrain, des centaines de kilomètres à pied, des milliers de mètres de dénivellés… Ce n'est peut-être pas la plus belle photo de lynx au monde, mais quand je raconte l'histoire de cette photo, je vois les yeux des gens qui brillent ! Le partage de ces émotions de terrain est aussi important que l'image que vous aurez à montrer.

On peut avoir de la chance sur le terrain, il en faut, mais la plupart du temps n'oubliez pas qu'il y a ÉNORMÉMENT de temps et de travail derrière chaque image. Il faut s'y préparer et ne jamais renoncer...

Une association à mettre en avant ?

Le Pôle Grands Prédateurs

Pour conclure ?

Comme je l'ai dit précédemment je ne suis pas du tout optimiste sur l'avenir de la nature et du monde. Il y a bien longtemps que j'ai arrêté de faire des photos en me disant : "je veux montrer aux gens ce qu'est la nature sauvage pour qu'ils en apprécient la beauté, la fragilité… et qu'ils veuillent le protéger". Ça ne marche pas !!! On ne prêche que des convertis. Du coup je fais simplement ce que j'ai envie de faire, ce que j'aime faire. D'abord égoïstement pour moi et ensuite évidement pour le partager et le montrer à ceux qui n'ont pas les moyens ou la chance de pouvoir aller à sa rencontre. Mais chaque année je vois de plus en plus de béton dans les anciennes prairies, de plus en plus de déchets dans des endroits peu fréquentés, dans les rivières, partout… Comment peut-on raisonnablement s'en sortir, comment la faune sauvage va-t-elle s'en sortir ! J'habite dans un endroit relativement isolé et tranquille en montagne et pourtant il n'est pas rar e de voir sur le bord des routes des sacs en kraft de macchosesetautres. Les parents devraient peut-être reprendre un peu leur rôle d'éducation…

Peut-être que nous sommes arrivés au bout du système du "gentil protecteur de la nature", peut-être qu'il faudrait être "moins gentil", peut-être faudrait-il des législateurs moins concentrés sur leur carrière et leurs électeurs et plus concernés par l'avenir du monde… ? Beaucoup de questions, peu de réponses…

DISTINCTIONS

Fabien collabore régulièrement avec de nombreux magazines sur le thème de la nature et des animaux : Terre Sauvage, Image & Nature, Chasseur d'Images, Photofan, Lyon'Mag, Femme Actuelle, Editions Delachaux & Niestlé, La Martinière…

Retrouvez ici un article le concernant sur le site de Paris Match

En 2008 il a réalisé un livre sur les castors, en partenariat avec son collègue Bruno Fouillat, fruit de 5 années de travail intensif ayant conduit à une série de photos subaquatiques de castors en milieu naturel.

Fin 2012 est sorti le livre : Rencontres animales dans le massif jurassien. Un livre photo, riche d'anecdotes de terrain et d'histoires, de rencontres en collaboration avec Patrice Raydelet, photographe professionnel jurassien.

- Grand prix du jury au festival de Namur en 2010
- plusieurs fois primé à Montier en Der

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

- Exposition au zoo de la Garenne en Suisse jusqu'en juin 2015
- Exposition et galerie permanente à Lamoura (39310)

LIENS