Photographes animaliers

DELORME Cyrille

La photographie animalière : un art de vivre qui me vient de loin ( 35 ans sans doute)... Alors que je n'avais que 8 ans, un conférencier est venu présenter les photos d'André Fatras avec un diaporama qui s'intitulait la Sologne des étangs.

Dès lors, je n'ai cessé de m'essayer à la photographie avec le matériel familial qui n'était absolument pas adapté...

Puis le premier réflexe est arrivé à 12 ans et le premier télé, un 200 mm, à 15.
Je rejoins alors l'ACPC ( Association de Chasse photographique en région Centre). Je fais mes armes au bord de la Loire, puis en 1992, arrive une première publication dans le magazine Chasseur d'Images avec une photo de bécassine ( les déclics du mois).

Mais je n'ai qu'une idée en tête, rejoindre la Sologne, ce que je fais en 1998 après mes études.
Dès lors, la photographie animalière devient bien plus qu'un passe-temps ou une passion, mais un véritable équilibre de vie que j'ai la chance de pouvoir entretenir presque chaque jour.

Capture d’écran 2015-12-10 à 13.32.02

INTERVIEW

Un maître à penser ? 

Pas vraiment de maître à penser en lien avec la nature.... et si je me sens guidé, c'est surtout par une certaine philosophie de la vie qui accorderait plus de sens aux émotions ressenties qu'à la raison...

Une œuvre marquante ?

Les livres d'André Fatras, les films de Laurent Charbonnier.

Si j'étais un animal sauvage ? 

Je n'y ai jamais vraiment pensé, mais pourquoi pas un cerf....

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ? 

La première fois où je me suis retrouvé au milieu d'une place de brame !!!!

Un animal disparu qui reviendrait ?

Le mammouth ???...

Un animal fantastique qui existerait ?

Le Phénix ???....

La photo ou la série à laquelle vous tenez particulièrement ?

Cette série de sangliers : Une laie qui a fait son chaudron sur l'île d'un étang et que j'ai photographiée pendant plus d'une semaine.

_71Y1330

Spot préféré ?

Il y en a tellement..... Mais sans doute le bord d'un étang ou d'une rivière, rempli d'oiseaux au lever du jour avec le soleil levant en contre-jour qui vient y mettre le « feu ».

Plutôt solitaire matinal pour profiter du moment ou accompagnateur de groupe pour partager ? 

Plutôt solitaire pour la prise de vue mais très partageur quand il s'agit d'en parler. Très partageur aussi pour la prise de vues quand il s'agit de vivre des moments forts avec des proches. Je pense «  proches » car la région Sologne dans laquelle j'évolue le permet peu car totalement privée et chaque « invitation » est toujours le fruit d'une longue mise en confiance.
Très heureux aujourd'hui de partager avec ma compagne Véronique Fleuriau qui d'ailleurs, signe certaines des plus belles photos du livre « Secrets d'étangs » .

Un lieu mythique ?  

Pas un lieu mais peut-être une espèce... Voir un jour les baleines...

Et la technique ?

Je n'y pense plus.... Les doigts glissent machinalement sur le boîtier et la seule chose qui compte, c'est le contact animal et l'extase lumineuse.
Entre affût et billebaude, je conjugue les deux, mais la billebaude reste dans les limites de ce qui est possible, pour mieux se mettre à l'affût....

Des urgences ? 

Oui, la préservation des milieux !!!! Tout en sachant que pour moi, la diversité animale et végétale des milieux est intimement liée à la diversité de l'activité humaine rurale...

Des conseils ? 

Question de « fibre »... Faire de la photo animalière pour se détendre, pour militer ou pour répondre à un besoin profond ???

Quoi qu'il en soit, je pense qu'avant tout, c'est la passion et l'extase d'observer la faune qui permet un jour de réaliser des images qui « parlent et font rêver ». Certes le matériel et l'argent peuvent aider, mais ce n'est pas la base...

Une association à mettre en avant ?

Oui l'ACPC, car c'est cette association qui m'a permis de franchir les pas techniques à l'époque de la diapositive et de rencontrer des « passionnés fous » de nature et d'images.

Pour conclure ?

La photographie animalière connait un essor sans précédent et je trouve ça très bien.
Beaucoup de photographes parcourent le monde et prennent leur bouffée d'oxygène en quête de sauvagerie sur le temps dont ils disposent et produisent des images extraordinaires qui gagnent des concours dans des situations préfabriquées...

Je ne fais pas partie de ceux que ça agace. Ca ne change rien à ma vie et au plaisir que j'éprouve à partager, avec mes photos solognotes, les émotions que j'ai pu vivre et contribuer aussi à la sauvegarde de certains milieux, sources de biodiversité.

DISTINCTIONS

2005 Sologne nature secrète aux éditions Hesse avec Frédéric Dupont

2012 L'Empreinte animale aux Editons Marivole

2015 Secrets d'étangs aux éditions Magasin pittoresque

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

Etang

LIENS

Instagram :