Photographes animaliers

JUIF Bastien

J’ai eu la chance de grandir dans une région particulièrement riche et préservée en termes de richesse naturelle, la Franche Comté. Très vite, je me suis passionné pour cette nature, tout particulièrement pour les animaux qui m’entouraient. Mammifères, oiseaux, insectes sont rapidement devenus les sujets principaux de mes observations.

Amoureux de l’image, je décidais logiquement de mixer ces deux facettes de ma vie et la photographie animalière commença tout naturellement à occuper une place très importante dans mon quotidien.

Plus que simplement montrer de belles images, je compris vite le pouvoir de l’image dans le cadre d’actions de sensibilisation du public. Qu’il s’agisse d’expositions, de publications ou d’actions sur le terrain, la photographie est un formidable vecteur d’émotion. A chacun, ensuite, de faire le nécessaire pour que l’émotion se transforme en action.

 

 

INTERVIEW

Pourquoi l'animal sauvage ?

Depuis aussi loin que je m’en souvienne, je me suis toujours intéressé à la nature. Plus que l’animal c’est la vie sauvage qui me passionne, la manière dont de nombreuses espèces s’adaptent, se développent, nous donnent chaque jour de belles leçons de vie. Le fait de pouvoir aujourd’hui tenter de sensibiliser le public est une chance et j’essaie, via mes publications et mes expos, de donner l’envie au plus grand nombre de s’intéresser d’avantage à l’environnement qui les entoure.

Un maître à penser ?

Il y a beaucoup d’artistes, pas seulement des photographes d’ailleurs, également des sculpteurs et des peintres et dessinateurs, dont j’admire le travail et dont j’aime à m’inspirer. Je pense que la photographie animalière est un art qui a fort à gagner à s’intéresser à ce qui se fait dans les autres domaines artistiques. Du coup je ne réponds pas vraiment à la question, mais je n’ai pas à proprement parler de maître à penser.

Une œuvre marquante ? (qui vous a rapproché de la nature et de la faune)

Comme beaucoup d’enfants j’avais adoré lire les récits de Jack London, de là à dire qu’ils m’ont rapproché de la nature, je ne sais pas vraiment.

Si j'étais un animal sauvage ? 

Un oiseau, ça c’est sûr, un migrateur, de ceux qui volent haut et loin, pour m’affranchir de la gravité et obtenir un peu plus de liberté.

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ? 

Une de mes plus belles émotions a été ma rencontre il y a quelques années avec le balbuzard pêcheur. Cet oiseau, qui ne niche pas dans mon secteur, est de passage tous les ans au moment de la migration. J’ai décidé une année de m’atteler sérieusement à ce beau sujet et ait passé de très (très) nombreuses heures installé dans mon affût flottant au beau milieu d’un petit lac vaseux dans lequel grouillaient les sangsues. Et finalement, la nature m’a fait un de ses beaux cadeaux dont elle a le secret, à plusieurs reprises un balbuzard est venu pêcher à moins de 20 mètres de mon affût, m’offrant de très belles opportunités de photos. Le moment où on a la chance de croiser le regard de ce rapace quand il s’extirpe de l’eau après sa pêche reste bien fort ancré dans la mémoire.

www.bastienjuif.com

 

Un animal disparu qui reviendrait ?

L’hirondelle à nouveau, qui si elle n’a pas encore disparu, n’a pas que des beaux jours devant elle.

Un animal fantastique qui existerait ?

Il y a déjà tant à faire avec les animaux qui existent, ils sont tous un peu fantastiques.

La photo ou la série à laquelle vous tenez particulièrement ?

S'il ne fallait en garder qu’une, ce ne serait pas une photo animalière, mais plutôt une photo de famille !

Spot préféré ?

Un petit étang pas très loin de chez moi, dans le Nord. Ce sont les endroits qu’on fréquente assidûment et qu’on connait bien qui offrent souvent les plus belles opportunités.

Un lieu mythique ?  

L’Amérique du Sud

Et la technique ?

Il est important de la maîtriser, mais c’est surtout pour pouvoir ensuite l’oublier et se concentrer sur ce qui est le plus dur à mettre en avant : l’émotion

Des urgences ? 

Il y en a tant. Les grandes causes défilent aussi vite qu’une campagne de communication remplace la précédente. C’est d’une prise de conscience globale dont notre monde a besoin. Je suis peut-être un grand utopiste, mais j’aime à penser que cela finira par arriver, j’essaie d’ouvrir les yeux aux personnes que je croise, à mon tout petit niveau.

Des conseils ? 

Sortez, lisez, regardez, échangez, surtout, prenez votre temps et profitez.

Une association à mettre en avant ?

Qu’il s’agisse de la protection de la nature, de l’environnement, des oiseaux, de la faune sauvage, rien qu’en France on en compte plusieurs dizaines, elles ont toutes leur importance et méritent toutes d’être soutenues !

Pour conclure ?

Un grand bravo et merci à l’équipe de faunesauvage.fr, admirer apprendre et agir, c’est un sacrément beau programme !

DISTINCTIONS

Plusieurs Prix et Nominations aux Concours de Montier en Der (F), Concours International de Photographie Nature de Namur (B),
Golden Turtle (RU), Oasis Photo Contest (IT), Festimage Nature (F), Saron Photo Nature (F), Wild Wonders of Europe, Festival
de l’Oiseau et de la Nature (F), Vogelwarte (CH).

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

LIENS

Instagram :