Photographes animaliers

MARY Eric

1 février 2016

Je suis né à Dijon il y a un peu plus de 50 ans , je pratique la photographie depuis l'âge de 10 ans avec un appareil offert par mes parents à Noël.

Totalement amateur et autodidacte, je partage ma passion avec mon travail et ma vie de famille à laquelle je rends un sincère hommage. Elle m'accompagne et me soutient dans cette recherche d'images et de découverte de la Nature. Sans ce travail d'équipe, la patience et la compréhension de mes proches, mon épanouissement serait irréalisable.

La photographie et plus particulièrement la macrophotographie me conduit dans un univers où le temps n’existe plus, dans des moments de calme et d’admiration.

J’admire, le graphisme, les couleurs, les formes des êtres qui constituent la Nature. J’essaie de transcrire sur papier toute cette beauté qui se déploie sous mes yeux.

Je me suis rendu compte qu’il n’est pas véritablement nécessaire de faire de longs voyages pour aller dans un autre Monde. L’intérieur d’une fleur est un paysage à lui seul, souvent complexe et éphémère, touchant à l’imaginaire.

Une goutte d’eau devient un petit océan , comme les gouttelettes de rosée qui viennent perlées sur les fils de soie des toiles d'araignées. Par cette série d'images j'ai voulu rendre hommage à ma façon à ces petits êtres le plus souvent mal aimés qui produisent de véritables petits chefs d'œuvres. L'eau, élément de la vie, vient ajouter une autre dimension pour faire de ces constructions de véritables bijoux éphémères et fragiles, laissant place à l'imaginaire.

La macrophotographie me permet de rentrer dans cette intimité, de me rapprocher de cet univers émouvant et fascinant.

Mes images sont des bouts de moi, des réalités empruntées à la Nature. Elles racontent au mieux ce que je ressens et tendent à vouloir dire, montrer et partager avec autrui ce qui nous entoure. La photo est une façon de matérialiser et d’illustrer mes émotions

Capture d’écran 2016-02-01 à 19.56.03

 

INTERVIEW

Quel cheminement personnel jusqu'à l'animal sauvage ?

Je me souviens très bien du jour où j'ai reçu à l'âge de mes 10 ans mon premier appareil photo à un Noël. Ce fût le début d'une véritable passion qui ne m'a pas quitté jusqu'à maintenant. Natifs de la campagne mes parents aimaient m'emmener presque chaque week-end dans la nature, pour respirer le bon air et me montrer les belles choses qui la composent.

Le véritable " déclic" qui m'a fait conjuguer l'amour pour la Nature et ma passion naissante pour la macrophotographie est le film Microcosmos " Le peuple de l'herbe" de Claude Nuridsany et Marie Pérennou. Cette vision de l'Univers du Petit et de voir toute cette magie et ces beautés qui se passent sous nos pieds m'a fasciné.

Ces images m'ont donné envie de me plonger moi aussi dans ce milieu, qui, très proche de nous est le plus souvent ignoré.

La Nature est la véritable artiste, elle envoie des émotions que j'essaie de saisir avec mon appareil photo en y ajoutant un soupçon de poésie et de graphisme.

Un maître à penser ? 

Xavier Coulmier m'a ouvert les yeux, il m'a permis de voir la Nature autrement . Sa façon de voir la Nature ainsi que sa démarche artistique m'ont beaucoup inspiré.

Une œuvre marquante ? 

Le film Microcosmos

Si j'étais un animal sauvage ? 

Je me verrais bien en oiseau ou en papillon

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ? 

La première fois que j'ai vu un diablotin dans la garrigue catalane

Un animal disparu qui reviendrait ?

Le Cœlacanthe , on l'a cru disparu depuis le crétacé, ne retrouvant que des traces fossiles . Ce poisson des grandes profondeurs a été remonté à la surface dans un filet de pêche en 1938. Le Cœlacanthe reste toujours à nos jours pour les scientifiques un mystère du point de vue anatomique.

Capture d’écran 2016-02-01 à 20.10.32

La photo ou la série à laquelle vous tenez particulièrement ?

C'est celle d'une libellule chargée de gouttelettes de rosée qui remontait le long de sa brindille pour se faire sécher aux premiers rayons du soleil levant.

Photo Eric Mary_35

 

Spot préféré ?

La garrigue catalane. C'est un peu loin de chez moi , mais j'ai un réel plaisir de m'y replonger à chaque fois que je vais dans cette région pour photographier le petit monde si particulier et haut en couleurs de ce milieu.

Plutôt solitaire matinal pour profiter du moment ou accompagnateur de groupe pour partager ?

Un peu les deux , j'aime bien me retrouver seul à l'aube ou à la tombée du jour quand tout est calme et douceur pour prendre le temps d'observer . Et j'aime aussi partager avec ma famille avec les gens de mon association pour découvrir en commun tout ce qui se cache sous nos pieds et nos yeux .

Un lieu mythique ?  

Allez au-delà du cercle polaire pour observer les aurores boréales.

Et la technique ?

Je ne suis pas un technicien pur , je connais et je pense maîtriser les bases de la photographie nécessaires pour pratiquer la macrophotographie. J'attache beaucoup d'importance sinon plus à la recherche d' ambiances, de lumières , et à l'observation sur le terrain.

Des urgences ? 

Il faut arrêter le massacre des animaux réalisés contre une poignée de dollars pour satisfaire " la gloire " de certains riches de notre planète qui ne se soucis pas de la disparition des espèces .

Stopper les tueries organisées des éléphants et des rhinocéros pour leur ivoire avant leurs disparitions définitives de notre planète.

Stopper les décharges sauvages dans la Nature

Vivre ensemble avec les grands prédateurs ( loups, lynx )

Stopper le massacre en général de la biodiversité partout dans le monde.

....

Des conseils ?

Faire de la photo pour le plaisir sans la recherche de compétition .Apprendre à regarder et s'intéresser à ce qui nous entoure. Prendre des conseils dans les livres ou magazines spécialisés. Venir à la rencontre des photographes lors d'expositions pour chercher des conseils . Accepter les critiques constructives qui servent à progresser. Avoir une éthique photographique qui respecte les milieux et les animaux.

Une association à mettre en avant ?

On est jamais mieux servi que par soit même , pour cela je citerai l'association Terre d'Images dont je suis le président qui cherche à sensibiliser les gens au respect de la Nature et à montrer les beautés de la Nature qui nous entoure en organisant des expositions et des sorties Nature.

NDLR : Terre d'Images organise le festival Reg'arts Nature, qui se tiendra cette du 30 septembre au 2 octobre à  Chevigny-St-Sauveur (Côte d'Or)

 

Je citerai l'association Bourgogne Photo Nature , collectif de photographes bourguignons.

PPNAT , l'association menée par Cédric Jacquet et son épouse qui a pour but d'aider à promouvoir de petites organisations de conservation de la Nature.

Et toutes les autres connues et inconnues animées par des passionnés et qui ont seul but de préserver la Nature sur toute ses formes .

Pour conclure ?

Je remercie Faune Sauvage de m'avoir contacté et de m'avoir permis de me présenter quelque peu . Je voudrai également remercier tous ceux qui me soutiennent , et qui me permettent d'assouvir sans retenue mes passions , je pense principalement à mon épouse et mes enfants.

Un jour j'ai relevé une phrase mais dont j'ai oublié l'auteur qui devrait faire réfléchir certains .

" La Nature n'a pas besoin de nous, mais nous avons besoin d'elle "

 

 

 

CONCOURS

J'ai publié en auto-édition avec Pixalib deux livres :

 "Regards Nature "et "Auprès de mon arbre."

 

Oct 2007 : Photo sélectionnée au Concours International Canon de la Photographie Nature au festival de Namur ( Belgique)

2008 : 1er Prix macro et gros plan au 1er Festimages Nature à Saint-Berthevin(53)

2012: Grand Prix du Jury au concours photos des Rencontres-Cinéma Nature de Dompierre sur Besbre

EXPOSITIONS

Il est prévu qu'avec d'autres photographes de l' association Bourgogne Photo Nature (BPN) que nous animions des demie journée d'initiation et de découverte à la macrophotographie durant le premier semestre 2016

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

Faune sauvage, photographe animalier

SITE WEB