Photographes animaliers

MOUTRILLE Jérôme

Je suis tombé dans la marmite tout jeune… aussi loin que je puisse me rappeler, j’ai toujours été attiré par la nature, par l’intermédiaire de parents, propriétaires d’une vieille ferme isolée en plein coeur du massif Vosgien mais aussi par le biais d’oncles garde forestiers et bucherons qui m’ont appris les rudiments…

J’ai encore en mémoire, pendant mon enfance, les heures passées à dévorer les livres sur les animaux et sur les oiseaux, ces lectures m’auront d‘ailleurs bien aidé à parfaire mes connaissances naturalistes.

La photographie viendra bien plus tard… et c’est donc tout naturellement que je me suis tourné vers la photographie de nature.. tenter en effet de capter des instants sauvages, furtifs, est pour moi une vraie source de motivation, ils me permettent également de décompresser et de ne plus penser à rien.

La quarantaine bien sonnée, je suis à ce jour établi en Lorraine, à quelques encablures de la frontière Luxembourgeoise. J’ai l’immense privilège d’habiter en pleine campagne, assez riche en ce qui concerne la faune et la flore de cette région, et c’est cette proximité avec la nature qui me permet de m’évader régulièrement à pied depuis mon domicile en quête d’images.

Cette même passion m’amènera également à voyager et me faire découvrir d’autres contrées sauvages, et ce, principalement dans le Nord de l’Europe.

Si dans un premier temps j’ai été beaucoup plus attiré par la faune en général, j’ai appris peu à peu à découvrir d’autres disciplines toutes aussi spécifiques et ainsi poser mon regard sur la flore et les paysages.
A ce jour plusieurs de mes images ont été retenues dans des concours nationaux ainsi qu’à l’étranger.

Vous trouverez ici une sélection de mes meilleures photographies, j’espère en toute sincérité que vous prendrez autant de plaisir à les regarder que moi j’ai eu à les faire !

Bonne visite !

Capture d’écran 2017-02-25 à 15.53.56

INTERVIEW

Quel cheminement personnel jusqu'à l'animal sauvage ?

J’ai toujours été attiré par la nature, et ce depuis l’enfance, notamment par le biais d’oncles garde forestiers qui m’ont sensibilisé assez tôt à la richesse de la faune et de la flore en Lorraine. Ces oncles m’ont également inculqué les rudiments naturalistes !

La photographie de nature est donc venue tout naturellement, sporadiquement à mes débuts pour devenir petit à petit une véritable passion.

J’ai également l’énorme privilège d’habiter une maison à l’orée d’une forêt, assez riche en ce qui concerne la faune, je n’ai donc pas besoin d’aller bien loin pour en profiter !

Un maître à penser ?

Robert Hainard est le premier nom qui me vient à l’esprit, ses observations, ses croquis, ses connaissances naturalistes !

Une œuvre marquante ? 

On ne pas vraiment parler d’une « œuvre » mais les journaux La Hulotte ont toujours été présents sur ma table de chevet de mon enfance jusqu’à mon adolescence,.

Je ne pense pas avoir raté beaucoup de numéros pendant cette période, une véritable mine d’informations, accessible et ludique !

Si j'étais un animal sauvage ?

Un lynx, un mythe pour moi et tellement inaccessible !

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ?

Certainement le jour où un renard est venu muloter et capturer une proie à quelques mètres de moi, il finira pratiquement quasiment dans mon pare-soleil sans ne m’avoir vu, ni remarqué !

La photo ou la série à laquelle vous tenez particulièrement ?

Une série pendant le brâme, ça remonte à plusieurs années maintenant, en compagnie d’un bon ami, on avait bénéficié ce jour-là d’une lumière vraiment exceptionnelle que je n’ai jamais retrouvé jusqu’à maintenant !

Spot préféré ?

Le lieu que je connais le mieux, c’est-à-dire autour de chez moi !

Ce n’est bien entendu pas la même concentration d’animaux qu’en Afrique mais la faune y est quand même relativement importante et variée !

Plutôt solitaire matinal pour profiter du moment ou accompagnateur de groupe pour partager ?

Le plus souvent c’est en solitaire et très tôt le matin que je pars à pied de mon domicile mais j’aime également découvrir d’autres contrées sauvages, d’autres régions ou d’autres pays en compagnie d’amis photographes.

Un lieu mythique ?  

L’Antarctique et les iles Falkland me font fantasmer depuis longtemps, j’espère pouvoir concrétiser ce rêve dans les prochaines années…

Et la technique ?

Au niveau de la technique pure photographique, il faut bien entendu en maitriser un minimum, les bonnes occasions sont rares et il convient d’être réactif au moment opportun !

Au niveau de l’approche des animaux sauvages, j’utilise indifféremment l’affût fixe et la billebaude.

Des urgences ? 

J’ai une grande affection pour le renard. Il est aujourd’hui persécuté, chassé à outrance même de nuit, déterré, piégé, empoisonné….alors que tout le monde y compris les scientifiques sont d’accord pour reconnaître son utilité.

Je pense qu’il est grand temps de rendre au renard le statut qu’il mérite…

Des conseils ? 

La photographie du monde sauvage, est l’école de la patience. Il ne faut pas hésiter à passer du temps sur le terrain, à observer, essayer de comprendre le mode de fonctionnement des animaux.

Ne pas hésiter à multiplier les sorties, et surtout ne pas attendre à avoir des résultats immédiatement !

Une association à mettre en avant ?

L’ASPAS

http://www.aspas-nature.org

Pour conclure ?

Merci à « Faune Sauvage » pour cette mise à l’honneur, longue vie à votre site !

DISTINCTIONS

Emotion’Ailes : plusieurs photos sélectionnées depuis 2006

Nature Images Awards : 1 photo sélectionnée en 2008, 2009 et 2016

Fédération Photographique de France : Meilleur auteur papier en Lorraine en 2009, 2010, 2011 et 2012

Festival de L’oiseau : plusieurs photo sélectionnées en 2009, 2010 et 2014

Festimages : 1 photo sélectionnée en 2010

Concours de Lachaussée : Prix du public en 2016

Concours de Saron sur Aube : Prix Oiseaux en 2013

Montier en Der

2007 : 1 photo sélectionnée

2016 : Prix « arrêt sur image »

12

Festival International Nature Namur :  1 photo sélectionnée en 2009 et 2013

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

J’exposerai du 31 Mars au 2 Avril 2017 au deuxième festival Lorraine Photonature à Saint Avold. J’y présenterai à cette occasion une douzaine de clichés en rapport avec les Océans.

Je suis également en train de préparer une autre expo qui sera dédiée au renard. C’est une démarche engagée avec une prise de position en faveur du statut du goupil. J’y intégrerai d’autres photographes car le projet est d’envergure, je suis actuellement en train d’étudier sa faisabilité ainsi que les modalités pour que ce projet arrive à terme !

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

oiseau, Renard

LIENS

Instagram :