Photographes animaliers

DELIEUTRAZ Patrick

Je suis né en 1965 en Haute-savoie, au pied de montagnes qui depuis mon adolescence m'ont toujours attirées.

Été comme hiver, je parcours falaises, pentes de neige ou parois. Rencontrant ça et là bouquetins, chamois et toujours des lumières magiques. J'emportais souvent un Nikon EM avec un 20mm parfois, et essentiellement à ski de randonnée un 70-210.
Depuis une dizaine d'année, je parcours aussi les montagnes à la recherche d'un instant sauvage à immortaliser.

En mars et septembre nous emmenons nos clients à la découverte des aurores boréales, dans les Lofotens et les alpes de Lygen.

J'ai créé il y a quelques années mon atelier d'impression photo, L'atelier-du-tirage.com.

 

INTERVIEW

Pourquoi l'animal sauvage ?
Car le grillage rend les photos floues...

Un maître à penser ? 
je ne peux pas dire que j'ai un maître à penser, mais plutôt des influences d'abord dans la littératures alpine, qui m'a montré l'importance de la solidarité dans un dépassement de soi. Puis dans des oeuvres plus classique sur la condition humaine, ceci prenant de plus en plus d'importance avec les crises climatiques. C'est surtout en humaniste que je me tourne vers la nature, appréciant les idées de Pierre Rabhi. Mais aussi en contemplateur d'une nature tiraillée de toute part le plus souvent par appât d'un profit qui n'est que provisoire.

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ? 
Sûrement l'ours brun de Kodiak, des instants intenses. Mais aussi quand nous nous sommes approchés en pleine tempête de neige d'un groupe de bœufs musqués. Chaque rencontre est une émotion.

La photo ou la série à laquelle vous tenez particulièrement ?
Pas simple à choisir, je choisirais « Estampe Boréale » un jaseur boréal l'oiseau d'abord magnifique mais aussi le graphisme de cette photo pour laquelle je n'ai eu que quelques instants pour me placer et déclencher.

Estampe Boréale

Spot préféré ?
Je ne sais pas si j'ai un endroit préféré, j'adore autant passer la journée en montagne à côté de chez moi, que partir en Hiver au Dovrefjell mais aussi aller plonger en méditerranée. Chaque lieu apporte sa pierre à l'édifice qui fait que notre nature est magnifique.

Un lieu mythique ?  Plusieurs bien sûr, une vie n'y suffirait pas.

Et la technique ?
Je porte un soin particulier à la technique, je vois à travers mon travail d'impression énormément de photos, et beaucoup de défauts techniques qui peuvent souvent être facilement corrigés d'un simple clic... Mais aussi des photos qui exposées correctement à la prise de vue auraient un impact plus fort.

Des urgences ?
J'ai bien peur que nous nous ne soyons plus dans l'urgence, la protection de la nature au sens large est souvent prise comme un green waching alors que la destruction de notre milieu est sans aucun doute notre perte.

Des conseils ? 
Le temps passé sur le terrain est primordial, savoir observer, attendre et rester humble.

DISTINCTIONS

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

oiseau, norvege, boeuf musqué

LIENS