Zoos et parcs animaliers

Nous considérons que les parcs animaliers ne sont pas une fin en soi.
L’animal sauvage est d’abord fait pour vivre dans son milieu naturel et y évoluer selon les lois de la nature : reproduction, relation prédateur/proie.

Il n’empêche que certains parcs animaliers accueillent des animaux sauvages, de nos contrées ou d’ailleurs, dans des conditions acceptables :
– animaux nés en captivité, ne connaissant donc pas la vie sauvage et ayant peu de chances d’y retourner,
– enclos assez vastes pour permettre aux animaux d’y évoluer de façon « confortable », discrète, et de s’y reproduire le cas échéant
– programmes scientifiques au profit de l’espèce : réintroduction future, recherche génétique…
– protection d’une espèce en danger d’extinction dans son milieu naturel
– sensibilisation du public aux conditions de vie des espèces en danger dans leur milieu naturel : présentation, biologie, éthologie, menaces…

Les parcs animaliers peuvent dans ces conditions servir d’introduction à la connaissance de la vie sauvage.

En revanche nous sommes plus que circonspects devant les parcs de dressage et de démonstration d’animaux sauvages, quels qu’ils soient.

Il nous semble également important de souligner que toute photo prise en parc animalier devrait comporter une mention l’indiquant, pour ne pas abuser l’admirateur ou le photographe débutant.

Liste des zoos et parcs animaliers

Approuvés par Faunesauvage

Livres, articles, films...

Pour se faire sa propre opinion

En coulisses

Contre la captivité

Ces associations veulent scier les barreaux

Cirques, parcs aquatiques...

D'un autre âge