Pour protéger les manchots, le Chili rejette un projet minier

46

Le projet ne garantirait pas la sécurité d’une réserve nationale hébergeant 80 % de la population mondiale de manchots de Humboldt, une espèce en danger d’extinction.
Privilégier l’environnement au développement économique. C’est ce qu’a fait, lundi 21 août, un comité ministériel au Chili, en rejetant un projet minier et portuaire dans la région de Coquimbo (centre-nord), estimant qu’il ne garantissait pas la sécurité d’une réserve nationale hébergeant 80 % des manchots de Humboldt.

« Nous ne sommes pas contre le développement économique, ni contre les projets nécessaires à la croissance du pays, mais ceux-ci doivent répondre de manière adéquate des impacts qu’ils peuvent engendrer », a déclaré le ministre de l’environnement, Marcelo Mena. « Dans ce cas, la réponse n’était pas adéquate », a-t-il ajouté pour justifier le rejet du projet Dominga du conglomérat chilien Andes Iron.

La suite de l’article sur le site du Monde : cliquez ici