Les scientifiques, Les philantropes

HOFFMANN Luc

DSC_3735

Luc Hoffmann est né à Bâle (Suisse), en 1923.

Malgré la fortune considérable de la famille (il est le petit-fils de Fritz Hoffmann-La Roche, fondateur de la société pharmaceutique Hoffmann-La Roche en 1896),  il est élevé de façon très modeste.

Son enthousiasme pour le monde naturel se manifeste dès son enfance où il passe beaucoup de temps à observer les oiseaux dans la région de Bâle. Son premier article universitaire, "Der Durchzug der Strandvögel in der Umgebung Basels" (le passage des oiseaux de mer aux environs de Bâle) paraît dans "Der Ornithologische Beobachter" (l’Observateur des oiseaux) en 1941, alors qu’il est encore écolier.

En 1941, il s’inscrit à l’université de Bâle pour étudier la zoologie. En 1943, il est appelé dans l’armée suisse où il obtiendra le rang de lieutenant. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Luc Hoffmann se lance dans la recherche scientifique et passe son doctorat consacré aux différents motifs de couleurs des oisillons de la Sterne pierregarin (Sterna hirundo) en Camargue, dont il tombe amoureux.

En 1948, Luc Hoffmann achète une propriété en Camargue (France) et en 1954, il y implante la station de recherche biologique de la Tour du Valat. C’est au travail de défense de l’environnement effectué à la Tour du Valat qu’on attribue le fait que les grands flamants roses (Phoenicopterus roseus) sont toujours présents en France. Hoffmann soutient également l’élevage du cheval de Przewalski (Equus ferus przewalskii) non loin de là, et contribue à le réintroduire en 2004 en Mongolie d’où il était originaire. La Tour du Valat est une station qui a formé des générations d’écologistes, parmi lesquels il faut notamment citer John Krebs. Plus de 60 doctorats ont été décernés pour des recherches menées à la Tour du Valat par des étudiants inscrits dans des universités de France, d’Allemagne, de Suisse, d’Italie, du Canada et du Royaume-Uni.

Avec Peter Scott, Julian Huxley, Max Nicholson et d’autres, Luc Hoffmann est l’un des membres fondateurs du Fonds mondial pour la nature (WWF) en 1961. Il en devient vice-président lors de la réunion constitutive et assume ces fonctions jusqu’en 1988. Il est nommé vice-président d’honneur en 1998.

Hoffmann contribue à créer le Parc national de Doñana en Andalousie en 1963. Il aide également à lancer l’appel national en Autriche en 1963 et préside l’appel national français dans les années 1980.

Luc Hoffmann figure parmi les pères fondateurs de la Convention de Ramsar sur les zones humides, l’un des premiers traités intergouvernementaux destinés à protéger l’environnement4,5. Cette convention vise à préserver les zones humides : des terres qui sont couvertes en permanence ou périodiquement par des eaux peu profondes et qui accueillent généralement des oiseaux migrateurs. À ce jour, 169 pays se sont engagés à protéger leurs zones humides au titre de la Convention, dont l’idée a été lancée en 1971 et qui est entrée en vigueur en 1975.

Luc Hoffmann a apporté des contributions importantes à la préservation de la nature au lac de Neusiedler en Autriche, Coto Donana en Espagne, au Parc national Hortobagy en Hongrie, dans la région de Prespa qui chevauche la Grèce, l’Albanie et la Macédoine, ainsi qu’au Parc national du Banc d’Arguin en Mauritanie.

En 1994, Hoffmann a créé la Fondation MAVA qui décerne des bourses pour la préservation de la nature dans la région méditerranéenne, sur la côte ouest de l’Afrique et dans les Alpes.

Il est Chevalier et Officier de l’Ordre national de la Légion d’honneur et Fellow de l’Association américaine pour l’avancement des sciences.

Le 30 juin dernier, Luc Hoffmann s'est vu décerner le prix "Biodiversité" de la Fondation Prince Albert II de Monaco pour l'ensemble de ses initiatives de protection de l'environnement.

Les articles de presse :

Le Parisien : Le fondateur du WWF et pionnier de l'écologie, Luc Hoffmann, est mort

20 minutes : Décès de Luc Hoffmann, écologiste pionnier co-fondateur du WWF

Sciences et avenir : Luc Hoffmann, co-fondateur du WWF, est décédé

Huffington Post : Luc Hoffmann est mort: défenseur de l'environnement et co-fondateur du WWF, il est décédé à 93 ans

 

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE(S) EN LIEN AVEC LE SUJET

En rapport avec :

SITE WEB

Article précédent

WATSON Paul

Article suivant

COUSTEAU Jacques-Yves