Personnalités à découvrir

de TOURNEFORTJoseph Pitton

Joseph Pitton de Tournefort (, Aix-en-Provence – , Paris) est un botaniste français.

Joseph Pitton de Tournefort serait en fait né un peu avant la date du  car les registres de la paroisse Saint-Sauveur d'Aix-en-Provence précisent qu'il reçut le baptême le 1,2. Sa famille est originaire de Tours. Son arrière-grand-père a eu deux fils :

  • Jean Martin Pitton, père de Scholastique Pitton, historien célèbre de la ville d'Aix-en-Provence et auteur d'une Histoire de la ville d'Aix (1666) ;
  • Louis Pitton, grand-père de Joseph.

Son père, Pierre Pitton, écuyer, seigneur de Tournefort, époux d'Aimar de Fagone, possède une fortune assez considérable ; il destine son fils Joseph à l'état ecclésiastique. Joseph fait ses études chez les Jésuites où il acquiert de solides connaissances. Il se passionne très vite pour la botanique et en reçoit les premières notions chez un apothicaire d'Aix-en-Provence. La mort de son père le laisse libre de suivre ses intérêts personnels, notamment dans le domaine de la botanique.

Le chercheur et l'enseignant

En 1678, il parcourt, parfois accompagné de Charles Plumier, la Savoie et le Dauphiné d'où il rapporte quantité de plantes pour commencer son herbier3. En 1679, il part à Montpellier étudier la médecine et l'anatomie mais aussi la flore de cette région. En 1681, il gagne Barcelone dont il explore les environs. Sa vie y est rude, on[Qui ?] dit qu'il doit cacher son argent dans son pain noir pour échapper aux voleurs. À la fin de 1681, il rentre à Montpellier et à Aix-en-Provence pour augmenter son herbier de ses dernières récoltes.

En 1683, l'herbier qu'il a constitué est si riche et sa renommée telle que par l'entremise de Mme de Venelle, Guy-Crescent Fagon (1638-1718) le fait venir à Paris pour lui confier sa chaire de botanique au Jardin des Plantes (1683) établi par Louis XIII pour l'instruction des jeunes étudiants en médecine. Ses cours sont célèbres et attirent de très nombreux auditeurs, y compris de l'étranger. Il continue néanmoins de voyager en Espagne et au Portugal, en Andalousie où il s'intéressera à la reproduction des palmiers. Il va aussi en Hollande où il rencontre Paul Hermann (1646-1695), professeur de botanique à Leyde, qui lui propose sa place de professeur. Il refuse cette offre.

François Pigeot, Tournefort, gravure d'après Amédée Maulet

Tournefort est suppléant de Guy-Crescent Fagon au Jardin royal des plantes médicinales, et en 1691, est reçu à l'Académie des sciences4. Il s'oppose à Jean et Nicolas Marchant, qui développe sous la protection de Colbert un jardin de plantes rares autonome au sein du Jardin des Plantes, et décrivent pour les Mémoires pour servir à l'histoire des plantes de Denis Dodart de nouvelles espèces....

Suite sur Wikipedia : ICI

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE(S) EN LIEN AVEC LE SUJET

En rapport avec :

Accueil

SITE WEB