ANNOYE Nathalie

Nationalité : Française
Site web : lueurs-sauvages.com - www.facebook.com
  • Animaux
  • Chevêche
  • Grenouille
  • Hibou
  • Libellule
  • Oiseau
  • Papillon
  • Technique
  • Macrophotographie

A propos

Photographe naturaliste Belge, originaire du Nord de la France, Nathalie Annoye est passionnée par la nature et l’image depuis toujours.

Elle débute la photographie animalière avec l’arrivée du numérique, comme une suite logique, une évidence.
Ornithologue amateur, elle photographie essentiellement les oiseaux durant une dizaine d’années, puis sa recherche constante d’esthétique l’emmène entre autres vers la macro photographie, pour son approche plus créative.

Au delà du travail de naturaliste, elle laisse aller ses émotions, passant de la douceur des tons pastels, aux atmosphères mystérieuses et envoûtantes du petit matin, lorsque la nature s’éveille lentement.

Une interprétation toute en poésie, qui, l’air de rien, demande beaucoup de travail et de rigueur. Un travail différent qui permet de varier les plaisirs tout au long de l’année, et découvrir d’autres univers, mais qui oblige à travailler davantage les arrière-plan, les ambiances, utiliser d’autres techniques comme les poses lentes, mais au final, une photo qui lui ressemble plus.

Ce qui ne l’empêche pas de temps à autre d’aller faire un petit affût aux oiseaux.

Plusieurs fois primée et maintes fois nominée aux festivals animaliers de Namur, Nathalie aime emmener petits et grands dans ses  » lueurs sauvages « , à travers ses expositions, avec l’espoir d’éveiller en eux l’amour et le respect de la vie sauvage.

 

lueurs-sauvages

Distinctions et parutions

Concours international de photo animalière de Namur – Festival Nature Namur 2014 : 1 photo sélectionnée

Festival d’art animalier de Namur, concours Emotion’ailes 2013 : 1 photo nominée

Festival d’art animalier de Namur, concours Emotion’ailes 2012 : 3 photos nominées, – 1 photo primée pour la catégorie » les photographes de nos assoc’s »

Festival d’art animalier de Namur, concours Emotion’ailes 2008, 2009 : 1 + 2 photo nominées

Festival d’art animalier de Namur, concours Emotion’ailes : Prix « digiscopie » 2004 et 2005

Concours des Condroz, avec photos sélectionnées chaque année depuis 2005 jusque 2013

Rencontre

Une oeuvre marquante ?
Les photos de Vincent Munier, qui est certainement notre modèle à tous, autant photographique que sur le plan humain et éthique

Si vous étiez un animal sauvage ?
Je dirais la grue cendrée ! Très " famille ", oiseau paisible, élégant, humble qui ne demande qu'un bout de nature pour vivre, et qui m'émeut par sa façon de voyager en groupes solidaires et soudés, ne laissant jamais ses congénères de côté, ou le "petit jeune" à la traine lors de la migration. Elles s'attendent les unes les autres, puis d'un coup filent toutes ensemble, elles sont fabuleuses.

Une belle émotion  ?
C'est avec le hibou des marais. Je l'observe régulièrement chaque hiver dans ma région, mais l'une de mes rencontres avec lui m'a profondément marquée.
Alors que j'effectuais mon repérage pour m'installer en fin d'après midi selon ses habitudes de sorties, voilà que j'en localise un, à 15 m de moi depuis la petite route de campagne bordant sa prairie. Il faisait la sieste dans la végétation sèche d'hiver, totalement fondu dans le décor grâce à son mimétisme. N'osant plus faire un pas, j'installe le matériel à cet endroit, lentement pour ne pas l'effrayer, puis je prends mes premiers clichés. Nous allons nous observer mutuellement et tranquillement durant plus de 2 heures. Beaucoup de promeneurs passaient juste derrière moi sans jamais le voir ni même s'arrêter, j'étais seule au monde avec lui et plus rien d'autre ne comptait, c'était magique. Ensuite il a remis de l'ordre dans ses plumes avant de partir chasser son repas du soir, et moi de faire encore quelques images de lui en vol jusqu'à la tombée de la nuit.

Hibou des marais - Asio flammeus_07

Un animal disparu qui reviendrait ?
Le Dodo bien sûr ! j'aurais tant aimé le rencontrer et l'observer...

Un animal fantastique qui existerait ?
Alors peu importe lequel, s'il venait faire revenir les hommes à la raison pour une meilleure gestion de la planète et un respect total des animaux et du vivant. Bien quoi, vous avez dit fantastique non ? ;-)

La photo qui vous tient à coeur ?
Une photo de jeunes chevêches d'Athéna avec laquelle j'ai passé des moments fabuleux et qui m'a valu un prix au festival de Namur en 2012. Prix qui m'a permis de rendre hommage aux assiociations qui protègent cette magnifique petite chouette.

Cheveche Athena - Athene noctua_6650

Spot preféré ?
En général ce sont les polders pour la faune ailée, mais cette année c'était plutot les prairies calcaires pour les orchidées.

Un lieu mythique dont vous rêvez ?
L'Islande... un jour... peut être ;-)

Et la technique ?
Un peu touche à tout selon les idées, les envies ou le calendrier de la nature, j'ai une prédilection pour les poses lentes ( filés d'eau, d'étoiles, ou d'arbres ) la proxi avec soit mon objectif macro ou le 300 f/4 ou le 300 f/2.8 pour les oiseaux.

Des urgences ?
Tout est en état d'urgence maintenant, Toute la planète est en danger, pas une seule région au monde qui ne soit pas concernée par la destruction ou des habitats ou de la faune ! Et surtout pour des raisons complètement absurdes comme l'ivoire ou les cornes de rhinocéros et j'en passe ! Il est grand temps que l'homme revienne à la raison, mais je ne suis pas très optimiste. C'est ma grande déception, mon infinie tristesse et désolation de toute ma vie de photographe et d'humain

Un conseil pour les débutants ?
Ne pas mettre la charrue avant les boeufs car on parle souvent matos et photo avant même de connaitre la faune ou la nature. Peut être parce que la grande quantité de photos qui circulent sur le net donne une fausse impression de facilité mais cela ne fait pas tout. La photo animalière c'est comme je dis souvent 30 % de tecnhique, et 70 % de connaissances naturalistes, et demande beaucoup de patience, humilité et remise en question constante. Bien étudier son sujet, apprécier les bons moments passés dehors, admirez, profitez et respectez.

Une association à mettre en avant ?
L'association Noctua, pour la protection de la chevêche et de l'effraie des clocher

Pour conclure ?
Merci de m'avoir incluse dans le lancement de votre portail, je vous souhaite un très bon succès, et énormément de visiteurs :-)