Artistes animaliers

CLERC Carole

Une artiste au talent reconnu… Dans son atelier savoyard, elle réalise des œuvres animalières très actuelles.

Née en 1970 à Genève, elle privilégie le côté esthétique qui séduit au premier coup d'œil toutes les personnes qui ont la possibilité d'admirer ses toiles en vrai… La force des regards qu'elle dessine est presque hypnotique !! D'ailleurs le public la plébiscite à chaque exposition et sur les réseaux sociaux où Carole expose et vends également ses œuvres. 

Passionnée par le dessin depuis toute petite, à 10 ans et déjà douée pour son âge, Carole réalise sa première peinture sur sa cabane de jardin : une fresque de presque 2 mètres qui était déjà très réussie !

Les arts graphiques l’ont toujours attiré : Diplômée en dessin d’exécution publicitaire, elle a exercé son métier pendant 19 ans dans une société de haute Savoie. Pendant cette période elle continuait à peindre occasionnellement, décorant des meubles ou dessinant des fresques pour faire plaisir à ses amis ou sa famille. Mais elle consacrait principalement son travail de graphisme aux clients de l’entreprise qui l’employait.

L'animal est son domaine de prédilection ! Très sensible à sa cause. Carole s’oppose farouchement à son exploitation et sa souffrance. Elle aimerait sensibiliser le public à la nécessité de protéger les milieux naturels et les espèces animales.

À travers ses travaux, cette artiste peintre valorise la richesse de la faune mondiale. Amoureuse des animaux les plus sauvages, comme des plus proches de l’homme, elle sait donner une présence à chacun dans ses tableaux.

Son approche du regard de l’animal est puissante. Il observe le spectateur pour établir un contact, rendre palpable la relation qui nous lie à ses espèces souvent en danger. La valeur de la diversité animale se ressent alors dans sa beauté physique, son instinct, sa présence et son histoire. Et c’est notre regard d’homme que nous finissons par interroger.

Elle veut ainsi faire prendre conscience des menaces de disparition qui pèsent sur ces espèces.

Les portraits d’animaux tels qu'elle les représente ont un cadrage photographique, et s’intègrent parfaitement dans une décoration contemporaine.

Carole travaille à l'acrylique sur toile et la plupart du temps à partir de photos personnelles prises dans des réserves naturelles, lors de voyages ou en accord avec des photographes animaliers. Elle les recadre, et s'en inspire pour reproduire sur la toile les animaux dans une position, une attitude, avec une expression cherchant souvent à nous séduire avec leurs regards d'une profondeur si touchante.

Carole a commencé à faire de la peinture son activité principale depuis mai 2016. Elle produit environ trois œuvres par mois. Mais Carole ne compte pas en rester là, elle continue à produire de nouvelles œuvres et espère rapidement les exposer dans les grandes capitales européennes.

 

 

INTERVIEW

Pourquoi avoir choisi l'animal sauvage comme thème privilégié ?
Mon thème privilégié n’est pas l’animal sauvage, mais le monde animal dans toute sa diversité, du plus sauvage au plus familier.
Les animaux ce sont imposés à moi très naturellement. Ils sont ma grande passion depuis toujours, je les trouve tellement inspirants, ils ne tuent pas par plaisir, ils sont nobles, beaux et touchants, mais surtout tellement plus intelligents que l’homme car ils ne détruisent pas leur environnement… et protègent intuitivement leurs ressources et la terre.

Un maître à penser ? 
Diane Fossey, sans hésiter !
Elle a consacré sa vie pour la sauvegarde des grands singes. Elle était très complice avec les gorilles et d’ailleurs son travail à mis fin au cliché de King-Kong et de ces colosses sanguinaires capables du pire.

Un élément déclencheur ?
Lorsque je me suis installée à Chambéry pour rejoindre mon futur mari, je n’avais pas peint ni dessiné depuis longtemps… j’avais trouvé un emploi dans lequel je ne m’épanouissais pas et qui ne correspondait pas à mes valeurs.
Un jour, en rangeant des affaires, mon mari découvre quelques dessins et peintures que j’avais fait 20 ans auparavant… il me dit que c’est magnifique d’avoir un talent pareil et dommage de ne pas l’exprimer... ! Il me demande alors si je me voyais peindre tous les jours, du matin au soir. Bien entendu, je lui répondis un grand OUI, puisque c’est ma passion, que je ne l’ai jamais fait par manque de temps…
Quelques jours plus tard, en rentrant du travail, je découvre qu’il m’avait acheté des toiles, des pinceaux, de la peinture… et il me dit : «Vas-y, exprime ton talent et quitte cette entreprise, tu vas réussir, je crois en toi !! » c’est comme cela que j’ai commencé à peindre tous les jours depuis fin avril 2016

Votre œuvre à laquelle vous tenez particulièrement ? 
L’œuvre à laquelle je tiens est un chat en calligraphie, réalisé à l’encre de chine. Je l’ai fait quand j’avais 18 ans, et étrangement il ressemble beaucoup à mon chat actuel. J’ai une complicité avec ce chat très particulière.
On a voulu m’acheter à plusieurs reprises cette œuvre… j’ai toujours refusé !

Si j'étais un animal sauvage ? 
Un félin sans aucun doute ! Il faut juste trouver lequel et là, c’est plus compliqué pour moi… Je les aime tous !

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ?
Le Costa Rica a été notre destination pour notre voyage de noce. Ce pays est connu entre autre pour sa biodiversité. Environ un quart de sa superficie est constitué d’une faune extrêmement riche.
J’ai pu observer de très près toutes sortes de singes,(dont des singes hurleurs, des paresseux, des capucins) ratons laveurs, rainettes aux yeux rouges, des aras, es toucans, les magnifiques colibris en passant par des crocodiles et caïmans… c’était magique !!

Un animal disparu qui reviendrait ?

Il y a déjà beaucoup trop d’animaux disparus, que l’homme n’a pu sauver et pire a tué par son activité.
Il faudrait bien évidemment qu’ils reviennent tous, mais s’il fallait en choisir un, je dirais le tigre de java, disparu en 1994, qui a particulièrement souffert de la perte de son habitat naturel pour les besoins de terre de culture pour les hommes.

Un animal fantastique qui existerait ?
Le centaure, une créature mi-homme, mi cheval qui pourrait être le porte-parole des animaux pour convaincre l’homme de les protéger.

Endroit préféré, qui vous inspire tout particulièrement pour créer ?
Aucun, mon sujet m’inspire et cela me suffit. Je peins dans mon bureau… un atelier d’artiste très propre… un peu l’inverse du cliché de l’atelier avec des taches de peinture partout…

Un lieu mythique ? 
Le Kenya pour pouvoir observer les big five et les toutes les autres espèces dans leur milieu naturel.

Et la technique ?
Je peins à l’acrylique sur toile.
Je tends vers l’hyper réalisme en essayant d’y apporter ma touche personnelle.
Ce que je souhaite, c’est que les regards touchent la sensibilité des visiteurs, il faut que le spectateur se sente hypnotisé pas ces animaux, qu’il ressente une émotion en les regardant, qu’il lise dans l’âme de l’animal, qu’il ait envie de les protéger, de les aimer.. et de les accrocher à son mur, non seulement en signe de soutien mais aussi parce que les cadrages que je propose s’intègrent très bien dans tous les intérieurs.
Je peins d’ailleurs toujours les yeux en dernier, c’est la touche finale juste avant ma signature, l’animal prend vie avec toute mon émotion, émotion que je lui transmets.

Des urgences ? 
Il y en a tellement… malheureusement… l’homme grignote de plus en plus de territoire : la biodiversité mondiale se dégrade, décline à une vitesse fulgurante.
En seulement 40 ans on observe une réduction de 60% des populations de vertébrés sauvages !!! Et le seul responsable, c’est l’homme, nous !!!
C’est un déclin persistant et surtout extrêmement inquiétant !!!
Rendez-vous compte qu’aujourd’hui, il disparait 3 éléphants à l’heure, deux tigres par semaine, 3 rhinocéros par jour…C’est absolument catastrophique !!!
Je suis évidemment pour la protection de la vie sauvage.

Des conseils ? 
Je me considère moi-même comme débutante, donc je ne me vois pas donner de conseil, sauf le plus important : se faire plaisir quel que soit le résultat et être soi-même !

Une suggestion pour aider à sensibiliser le grand-public ?
Si tout le monde pouvait prendre conscience que les animaux ont une grande sensibilité et qu’on leur doit le respect, car personne n’est au-dessus de personne, nous sommes tous interdépendant sur cette planète !!!

Ayons l’humilité d’accepter de vivre sur cette terre selon ses lois et pas selon les nôtres.
Essayons de construire ensemble un avenir ou les êtres humains pourront vivre en harmonie avec la nature !!!

Une association de protection à mettre en avant ?
WWF ou fond mondial pour la Nature est l’une des toutes premières organisations indépendantes de protection de l’environnement dans le monde, avec un réseau actif dans plus de 100 pays et fort du soutien de près de 6 millions de membres.
Le WWF France fondation reconnue d’utilité publique, œuvre afin d’offrir aux générations futures une planète vivante.
Pour mettre un frein à la dégradation de l’environnement et construire un avenir ou les humains vivent en harmonie avec la nature, vous aussi aidez les animaux, aidez la planète…

Pour conclure ?
Je souhaiterai citer La légende du Colibrisqui vient des amérindiens:
« Un jour, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu.
Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : "Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! "
Et le colibri lui répondit: "Je le sais, mais je fais ma part..." »

Essayons de tous faire notre part… j’essaye de faire la mienne :
Et je suis heureuse de constater que mes œuvres touchent le public, les regards marquent les esprits, mes émotions passent à travers mes toiles, j’entends beaucoup de remarques à ce sujet, ces regards font prendre conscience qu’il faut protéger ces animaux si fragiles !
Je suis également ravie car je viens de recevoir la reconnaissance du monde de l’Art : Je suis cotée Akoun depuis peu…

DISTINCTIONS

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

semaine

LIENS

Instagram :