Signez une pétition

N’importez pas le bois illégal du Libéria !

Le Libéria a signé un accord pour exporter son bois vers l’UE. Problème : l'industrie forestière y est profondément corrompue et toutes les grandes concessions illégales alerte Global Witness. La forêt tropicale de Haute Guinée et sa riche biodiversité sont particulièrement menacées. L’UE doit geler les importations de bois illégal.

Toutes les grandes concessions forestières du Libéria sont illégales. L’UE ne doit en aucun cas importer le bois qui y a été abattu.

Le Libéria abrite un trésor naturel unique : des chimpanzés d’Afrique occidentale menacés d’extinction. Plus d’un tiers de la forêt tropicale de Haute Guinée est située dans ce petit pays et la diversité de ses espèces est impressionnante.

Le pays, encore ébranlé par une guerre civile et le virus Ebola, entend lutter contre la pauvreté en exportant du bois. Pourtant, cela pourrait conduire à une destruction incontrôlée des forêts tropicales. Selon l’étude Hold the Line publiée par l'ONG Global Witness, tous les grands contrats d'abattage du Liberia sont fondamentalement illégaux.

Certaines sociétés forestières cachent leurs «bénéficiaires» réels, dont des politiciens influents interdits par la loi de profiter du commerce du bois. Les entreprises ont également pris le contrôle de concessions destinées aux communautés locales. En outre, l'industrie du bois manipule massivement les données et n'a pas payé 25 millions de dollars d’impôts.

« Les entreprises forestières mentent, fraudent et volent le peuple du Libéria » affirme Jonathan Grant de Global Witness.

L’Union européenne travaille à la mise en œuvre d’un accord commercial sur le bois avec le Libéria. Selon cet accord de partenariat volontaire (APV), l'UE importera du bois sans contrôle supplémentaire si le Libéria en garantit la légalité. Il y a peu de chances que cela fonctionne : il faut plutôt craindre que des concessions illégales soient déclarées légales sur le papier et que le bois en provenant se retrouve sur le marché européen.

Les écologistes libériens croient néanmoins que ce système peut aider à protéger les forêts. Leur travail a bénéficié des négociations de l'APV et ils luttent maintenant contre les concessions illégales.

Demandons à l’UE de ne pas importer de bois en provenance des concessions illégales du Libéria.

EN LIEN AVEC LE SUJET

Faune sauvage, forêt

SITE WEB