Photographes animaliers

COCCO Pascal

Après une formation audiovisuelle au début des années 1990, dans la prestigieuse école des Gobelins, Pascal Cocco tente plusieurs expériences dans le monde des médias. La vidéo ne lui donne pas totalement satisfaction, c'est en s'installant au Canada, en découvrant ce vaste pays, qu' il s'offre son premier boîtier photo. Il parcourt le pays et trouve sa vocation dans l'image fixe.

Un portfolio en main, il rentre en France en quête de proposer ses images : agences photos,éditeurs et magazines s'intéressent à ses travaux. Carnet de commande plein il parcourt le monde.

Natif de Corse, mais d'origine italienne, l'île de beauté devient son nouveau terrain de chasse. La splendeur, la richesse de ces paysages sauvages et extraordinaires sont distribuées aux éditeurs et aux magazines spécialisés dans le voyage.

Comme échappatoire, il part seul à la conquête du monde découvrir d'autres cultures, d'autres modes de vies : son métier de photographe le mènera en Inde, au Vietnam, en Afrique, Amérique du Sud, Alaska et jusqu'à sa dernière expédition en Antarctique, dans une île lointaine, sauvage et absente de vie humaine : la Géorgie du Sud.

capture du site pascalcocco.com

Entretien avec...

Pourquoi l'animal sauvage ? Je pense que c'est véritablement un pur bonheur que de voir et de photographier les moments d'intimité de l'animal , l'observer dans son environnement. La nature ouvre les portes d'un monde extraordinaire où les animaux règnent en maître des lieux.

Un maître à penser ? Je dirais Jack London, aventurier des mers et également photographe, pour ses oeuvres "Croc Blanc" "L'appel de la forêt".

Si j'étais un animal ? Plutôt un Grand Albatros pour ses vols majestueux.

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ? La dernière, les premiers pas sur une des baies de Géorgie du Sud et la rencontre magique des manchots royaux, un rêve devenu réalité.

Un animal disparu qui reviendrait ? Un mammifère marsupial carnivore de la taille d'un loup connu sous le nom de Tigre de Tasmanie.

Un animal fantastique qui existerait ? Le dragon.

Spot préféré ? Le prochain : l'Alaska.

Un lieu mythique ? L'Antarctique et l'autre famille de manchots "les empereurs".

Et la technique ? J'ai débuté au Canada avec un boitier Yashika FX3, il y pratiquement plus de 20 ans, qui m'a permis de comprendre les technique de la photographie. Puis depuis 15 ans je n'utilise que du Canon. Aujoud'hui EOS 5 MARK III,objectif 70/200mm 2,8. 50 mm, 200-400mm et un 17-40 mm.

Des urgences ? Incontestablement le plan d'urgence contre le braconnage et le trafic d'ivoire.

Des conseils ? Tout d'abord être curieux de tout, observer et se ravir des instants des scènes que l'animal fait sous vos yeux. La patience est de rigueur afin de capturer des moments magique et insolite. Comprendre toutes les techniques que les nouveaux boitiers apportent pour réussir de très bonnes images.

Une association de protection ou autre à mettre en avant ? Le WWF.

Pour conclure ? La nature et les animaux étaient sur terre bien avant nous, alors chapeau bas à ce fantastique cirque naturel qu'elle nous offre.

Distinctions & Parutions

Expositions

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

Pages personnelles

Site Web :

Facebook :

Instagram :