Photographes animaliers

ESMIEU Corentin

Je suis passionné de montagne depuis mon plus jeune âge.

Mes parents m’ont éduqué avec l’amour et le respect de la nature.

Nous partions régulièrement à la découverte des forêts les plus sauvages du Briançonnais, pour tenter d’observer quelques cerfs et chevreuils.

Alors, un jour, nous avons décidé d’immortaliser ces rencontres. Mon père a acheté un appareil photo et j’ai découvert, avec lui, les bases de la photographie animalière. J’avais 12 ans…

Puis les loups ont fait leur grand retour dans nos montagnes. Ils me fascinaient déjà, par tant de beauté et de mystère.

Je me suis très vite lancé sur leur trace, j’étais bien loin d’imaginer, à cette époque, toutes les aventures que j’allais vivre au contact d’une meute de loups sauvages, dans les Hautes Alpes (à retrouver dans mon livre “Loup, une vie en meute dans les Ecrins”)

INTERVIEW

Votre rapport avec la faune

Quel parcours jusqu'à l'animal sauvage et la photographie ?

Mes parents m’ont transmis leur passion du monde sauvage très tôt. J’ai eu la chance de grandir dans les montagnes du Briançonnais. J’ai très vite commencé la photo, accompagné par mon père.  Nous partions sur les traces de la faune locale.

Un maître à penser ?

Non pas réellement de maitre à penser, mais j’ai puisé beaucoup d’inspiration dans les reportages que je regardais plus jeune.

Une œuvre marquante ?

Les tous premiers reportages sur les loups du Yellowstone me faisaient rêver et c’est encore le cas aujourd'hui !

Une belle rencontre / émotion avec la faune  ?

Sans aucun doute ma première rencontre avec les loups ! Je n’avais alors que 17ans.

A l’affût dans un col, 2 loups ont surgi à toute vitesse devant moi me laissant le temps de prendre quelques clichés.

Et puis ils ont disparu comme ils étaient apparus en toute discrétion, ne les rendant que plus fascinants à mes yeux !

Si j'étais un animal sauvage ?

Un loup bien sûr 😉

Un animal disparu qui reviendrait ?

L’ours des cavernes

Un animal fantastique qui existerait ?

Le dahu !

 

Photographie animalière

Votre photo à laquelle vous tenez particulièrement ?

Une photo de loup pour changer 😉 La première photo où j’étais à moins de 50m. Emotions garanties !

La photo animalière d’un confrère que vous auriez aimé prendre ?

Pas une mais toutes les images de loup arctique de mon ami Vincent M !!

Et la technique : frein ou atout ?

Pas réellement de problème avec la technique je ne suis pas un expert  non plus, en tout cas plus je passe de temps en montagne et plus je progresse !

Votre « terrain de jeu » préféré ?

Le Briançonnais

Le voyage à faire absolument avant que le rideau de l’obturateur ne se ferme définitivement ?

Le Yellowstone !

Des conseils ?

Etre un maximum sur le terrain,  être  passionné et patient !

 

Biodiversité

Des urgences ? (climat, déforestation, braconnage…)

Il y en a beaucoup, mais continuons sur le loup: le braconnage, les tirs de prélèvements... Une pression bien trop importante sur nos loups.

Je fais mon possible pour défendre leur cause, un sujet très sensible mais qui me tient à cœur ! Tous ces loups tués ne font qu’aggraver la situation, pourtant des solutions existent pour améliorer la cohabitation...

Une association de protection à mettre en avant ?

Je vais mettre en avant FERUS qui fait un super boulot sur les loups !

Une suggestion pour sensibiliser le grand public ?

Il faut être un maximum sur le terrain pour se faire sa propre opinion des choses !

Plutôt optimiste ou pessimiste pour la suite ?

Il faut être optimiste !!

 

Pour conclure ?

Merci à Faune Sauvage et à bientôt en montagne !

DISTINCTIONS

·       Images tournées pour« Marche avec les loups » de Jean-Michel Bertrand 2020
·        PRIX ANIMAUX SAUVAGE – MONTIER EN DER – 2010
·       Guide pour le documentaire 2018 « le plus pays du monde, Le sanctuaire »

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

LIENS