Artistes animaliers

CHARLES Nadia

Spécialiste du crayon de couleur et crayon graphite, technique originale alliée à d’autres techniques graphiques (encre, feutre, pastel sec et aérographe) Nadia Charles obtient une grande fidélité pour les dessins à caractère scientifique réalisés notamment pour le Museum National d’Histoire Naturelle de Paris,  les TAAF (une soixantaine d'illustrations originales pour la Réserve Naturelle et la Pêche, 6 timbres pour le service philatélique, carte de voeux,....), le Museum de la Réunion et l’INRA (Institut National de Recherches Agronomiques).

Elle a effectué de nombreux travaux portant sur la flore et la faune terrestres et aquatiques de l’île de la Réunion, ainsi que de multiple portraits et scènes de vie quotidienne des différentes communautés pour le Parc National des Hauts de la Réunion, le Conservatoire Botanique de Mascarins, L’ARDA, Hydro Réunion (jeu de 7 familles, posters et contes) L’insectarium, l’ONF, la DIREN, Kélonia, la Réserve Naturelle de l’étang de Saint-Paul.

Elle travaille régulièrement pour les milieux de l’édition ( Éditions Nathan et Belin à Paris, Éditions Orphie, Du cyclone, Clin d’oeil …) et des entreprises de communication.

Elle fait régulièrement partager sa passion pour l’art graphique à des publics très divers dans le cadre d’ateliers culturels et artistiques.

 

Capture d’écran 2016-07-24 à 11.12.54

INTERVIEW

Pourquoi avoir choisi l'animal sauvage comme thème privilégié ?

Parce qu'ils suscitent une émotion irrépressible, un bouleversement intime, et une admiration béate devant la splendeur qu'offre la nature sauvage et la galerie de personnages singuliers et fabuleux qui la compose dans un accord dont l'harmonie et l'étrangeté fascine et devient un enjeu digne d'être célébré, un challenge à traduire graphiquement.

Un maître à penser ? 

Non pas vraiment de maître à penser mais une grande admiration pour l'illustration naturaliste anglo saxonne (Kim Donaldson, Peter Schouten..) et les vignettes en noir&blanc illustrant les encyclopédies Larousse, Tout l'univers, etc.

Un élément déclencheur ?

Toute jeune j'étais complètement fascinée par le travail des éthologues et primatologues Jane Goodall sur les chimpanzés en Tanzanie, Dian Fossey sur les gorilles de montagne au Zaïre et surtout Biruté Galdikas sur les orangs-outans à Bornéo; les récits d'exploration ( "Au pays des grands singes roux" de John Mac Kinnon) ont toujours été une grande source d'inspiration pour moi.

Etant née près de Paris, mon seul accès réel à ce monde sauvage qui m'absorbait tant étaient le zoo de Vincennes et le Jardin des Plantes et même les quais de la Mégisserie. J'ai ainsi pu approcher l'objet des mes rêves grâce à la rencontre de Jean-Jacques Petter zoologiste et primatologue à l'époque travaillant au Centre d'écologie général de Brunoy sur les lémuriens de Madagascar. Les travaux et voyages qui ont suivi m'ont amené à vivre à la Réunion plus proche du continent africain tant convoité. 

Votre oeuvre à laquelle vous tenez particulièrement ? 

Il y en a deux.

Un dessin exécuté au crayon graphite en partie réalisé au zoo de Vincennes représentant les attitudes et postures bondissantes d'un homme et de quelques propithèques..Je découvrais avec émerveillement le déplacement très particulier de ces élégants "Sifaka" au sol. Un voyage à Madagascar dans quelques-uns de ses sanctuaires abritant ces fantastiques prosimiens sera déterminant dans le choix du lieu de mon existence.

propitheques

 

Un dessin exécuté aux crayons de couleurs représentant les portraits de 5 albatros et d'un pétrel ; il symbolise la découverte du monde à part et complètement extraordinaire des Terres australes et Antarctiques

imgp1037_3

Si j'étais un animal sauvage ? 

Un gibbon, merveilleux acrobate, une perfection en terme de locomotion et de précision dans les mouvements et dans la maîtrise de son environnement spatial, sans compter son chant et sa fidélité…

Ou un albatros pour les mêmes raisons

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ? 

Un loris (nycticebus coucang coucang) apporté par un particulier au centre d'écologie général à Brunoy et récupéré chez moi ; la rencontre d'un petit être adorable sorti tout droit d'un conte, une petite boule pelucheuse aux grands yeux étonnés et aux petites mains agrippeuses qui adorait les lucanes cerf-volant.

Un animal disparu qui reviendrait ?

Un ptérodactyle 

Un animal fantastique qui existerait ?

Le dragon

L'endroit préféré, qui vous inspire tout particulièrement pour créer ?

Un endroit en hauteur avec une vue panoramique dégagée, un nid d'aigle

Un lieu mythique ? 

Les TAAF et Bornéo

Et la technique ?

Simple : crayon/papier/gomme

Des urgences ? 

La déforestation généralisée des forêts primaires restantes (Bornéo, Amazonie, Afrique de l'Ouest..) et le braconnage qui suit

Des conseils ? 

Apprendre à regarder, observer et traduire avec le plus simple outil, un crayon..

Le dessin est une syntaxe pour s'approprier le monde, il est la puissance de déchiffrement du réel

Une association de protection à mettre en avant ?

Projet Grands Singes PGS (Great Apes Project - GAP)

Et une pétition 

DISTINCTIONS

Nadia a été sélectionnée pour illustrer certains timbres du service philatélique des Terres Australes et Antarctiques Françaises.

capture-decran-2016-09-11-a-12-43-20capture-decran-2016-09-11-a-12-46-38

 

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

Illustration, Dessin

LIENS

Instagram :