Photographes animaliers

SEVENO Jean-Marie

Je suis né en 1977. j'ai toujours été entouré de forêt. Avec mes parents nous allions régulièrement nous balader dans les bois de hêtre voisin ou un peu plus loin dans le Golfe du Morbihan. Curieux de savoir quelles étaient les espèces que j'avais observé, mes parents ont acheté un guide des oiseaux de la région...

Ainsi a démarré ma collaboration avec la SEPNB (Société pour l'Etude et la Protection de la Nature en Bretagne que l'on appelle dorénavant Bretagne Vivante) et la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux).

Equipé de jumelles, j'ai toujours apprécié observé l'environnement, mais j'ai également eu envie de revivre ces émotions chez moi, d'où la photo.

J'ai donc acheté petit à petit du matériel d'occasion avec mes économies réalisées en faisant des petits boulots pendant mes vacances... Et voilà comment tout a démarré.

Les forêts celtes m'enveloppent des brumes de l'automne et du brame du cerf. Ces ambiances humides invitent à l'humilité et au respect.

Des pics de la Vanoise à la Scandinavie, de Kodiak à Banks, j'ai besoin de grands espaces, de solitude et de temps.

Je ne cherche pas à approcher l'animal au plus près. Se fondre dans l'élément, ne faire qu'un avec la nature. Passer du temps pour vivre l'intimité du vivant. La photographie me permet de dire tous les mots que je ne dévoile jamais.

Pour moi, le portrait n'est pas une fin en soi. J'aime l'animal dans son élément, quitte à le suggérer. C'est un tout. Je préfère l'esthétisme à l'identification. Plus encore, l'important est d'être là, de vivre le moment.

 

INTERVIEW

Pourquoi l'animal sauvage ?

Le mouvement m'a toujours interpelé... l'animal, quelqu'il soit est gracieux. Se dissimuler, apprendre ses coutumes, s'adapter à son environnement, connaître son comportement sont autant de raisons qui m'ont conduit à tenter des images d'animaux libres et sauvages.

Un maître à penser ?  

Robert Bateman

Une œuvre marquante ?  

Les oiseaux du Golfe du Morbihan – Rémy Basque

Si j'étais un animal sauvage ? 

Un ours

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ? 

N'être qu'à quelques mètres d'un ours kermode, réaliser des clichés, poser l'appareil et l'observer de ses propres yeux pour mieux vivre le moment.

Un animal disparu qui reviendrait ?

Le mammouth laineux

Un animal fantastique qui existerait ?

Je me satisfais de toute la biodiversité qui nous est offerte

La photo ou la série à laquelle vous tenez particulièrement ?

Un cliché de boeufs musqués réalisé en Arctique, représentés en petit dans l'immensité blanche... Une image réalisée dans mes rêves 2 mois avant de me rendre sur place. Il m'a suffit de déclencher lorsque la scène s'est dessinée sous mes yeux.

 Boeuf musqué - Muskox - Ovibos moschatus - Île de Banks - Arct

Egalement un cliché de loup arctique réalisé en arctique... l'animal minimaliste dans son environnement, c'est ce que je préfère, tout comme la suggestion.

Loup arctique - Arctic wolf - Canis lupus arctos - Île de Banks

 

Spot préféré ?

l'Alaska

Un lieu mythique ?  

L'ïle Wrangel en Sibérie

Et la technique ?

Autodidacte, j'ai tout appris en essayant... en argentique et désormais en numérique

Des urgences ? 

La photo comme témoin, comme empreinte des émotions vécues

Des conseils ? 

Il n'est pas évident de ramener de bons clichés, la patience, est de mise, tout comme la connaissance des espèces.

Une association à mettre en avant ?

Bretagne Vivante et la LPO, car c'est avec elles que j'ai réalisé de nombreux stages qui m'ont permis d'apprendre rapidement la nature qui nous entoure.

Pour conclure ?

La passion est le maître mot, c'est ce qui me guide. Je ne cherche pas la photo à tout prix.

DISTINCTIONS

Divers articles dans la presse spécialisée (Nat'Images – Images&Nature – l'Oiseau mag – Wakou – Wapiti)

J'ai réalisé mon 1er livre à compte d'auteur (Aux confins du silence) fin 2012: il relate mes séjours dans le Grand Nord (Ecosse – Norvège – Finlande – Spitzberg – Alaska – Arctique)

J'ai fait partie du 3ème volet du film Les secrets des photographes animaliers – Ronan Fournier-Christol »

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

L'autre ours blanc

Il s'agit d'une exposition qui relate mon travail sur l'ours Kermode, un ours noir de couleur blanche en raison d'un gêne récessif. Peu nombreux, ces ours ne sont sue 350-400 au monde... Cette exposition a pour objet de sensibiliser à la problématique de la fragilité de cette population d'ours rare.

L'exposition comporte 16 tirages. Le format de chaque tirage est 70 x 95 cm et tous sont imprimés sur du papier d'art et contrecollés sur dibond.

L'installation et le décrochage sont très faciles.

En marge de cette exposition, je propose des conférences articulées autour de la photographie animalière et de mon expérience en milieu hostile (soumis à conditions)

l-g-gee1201-copie-3

 

Complainte nordique

Il s'agit d'une exposition qui relate mon séjour au Svalbard et en Norvège. Elle a pour objet de sensibiliser à la problématique du réchauffement climatique en présentant des clichés d'ours polaires, de macareux moines ou encore de phoques.

L'exposition comporte 20 tirages dont 15 en 50 x 70 cm, 3 en 50 x 50 cm et 2 en 30 x 70 cm. Tous les tirages sont imprimés sur du papier d'art at contrecollés sur dibond.

L'installation et le décrochage sont très faciles.

En marge de cette exposition, je propose des conférences articulées autour de la photographie animalière et de mon expérience en milieu hostile (soumis à conditions)

008

 

Umingmak, gardien de l'Arctique

Cette exposition retrace mon séjour effectué en arctique canadien sur l'Île de Banks où j'ai pu rencontrer les boeufs musqués, renards polaires, loups arctiques et autres harfangs des neiges.

L'exposition comporte 25 cadres en 50 x 70 cm. Tous les tirages sont imprimés sur du papier d'art et contrecollés sur du dibond; un carton explicatif accompagne chaque cliché (conditions et lieu de prise de vue, ainsi que commentaire sur le comportement de l'espèce).

L'installation et le décrochage sont très faciles.

En marge de cette exposition, je propose des conférences articulées autour de la photographie animalière et de mon expérience en milieu hostile (soumis à conditions).

025

 

Kodiak, Terre d'Ours

Kodiak est une île située en Alaska. Elle a la particularité d'y abriter les plus gros ours bruns du monde ainsi que de nombreux pygargues à tête blanche, des renards, des loutres, des phoques ou encore des otaries.

L'exposition comporte 32 cadres en 50 x 70 cm dont 1 cadre de présentation de l'exposition. Les 31 photographies sont imprimées sur papier d'art et encadrées sous verre.

Elles sont toutes accompagnées d'un carton explicatif (conditions et lieu de prise de vue, ainsi que commentaire sur le comportement de l'espèce).

L'installation et le décrochage sont très faciles.
En marge de cette exposition, je propose des conférences articulées autour de la photographie animalière et de mon expérience en milieu hostile (soumis à conditions)

022

 

Une saison de photographe animalier

Cette exposition retrace une partie de mon parcours photographique en Vanoise, en Bretagne et dans le reste de la France avec des clichés de cerfs élaphes, de gypaètes barbus ou encore de phoques gris.
L'exposition comporte 18 cadres en 50 x 70 cm. Toutes les photographies sont imprimées sur papier d'art et encadrées sous verre. Elles sont toutes accompagnées d'un carton explicatif
(conditions et lieu de prise de vue, ainsi que commentaire sur le comportement de l'espèce).

L'installation et le décrochage sont très faciles.

009

 

LIENS

Instagram :