Articles de magazine

Espèces n°22 décembre 2016 – février 2017

Il y a ceux que l'on a observé qu'une fois, ceux que l'on ne peux observer qu'une partie de l'année et enfin ceux qui ne pourront bientôt ne plus être observés. Ce sont trois oiseaux que nous vous proposons de découvrir. D'abord, dans les profondes forêts du Pérou, le fourmilier masqué qui n'avait été qu'à peine entrevu, les macareux ensuite, dont on vient de découvrir le rituel migratoire et enfin le manchot néo-zélandais, le plus rare du monde. Suivez autour du monde ces chercheurs qui ne reculent devant rien pour connaître mieux et protéger ces "drôles d'oiseaux".

Editorial, par Cécile Breton
Dans son poème “Dans ma maison”, les pensées de Prévert dérivent et trébuchent sur un oiseau : le pinson. « Comme c’est curieux les noms », dit-il. Et j’oserais rajouter “d’oiseaux”. Si curieux, que le sens de “noms d’oiseaux” a lui-même dérivé jusqu’à devenir le timide synonyme d’“insulte”.
Si notre imagination dans le domaine des injures est inépuisable, elle semble montrer d’inquiétants signes d’essoufflement lorsqu’il s’agit de nommer les oiseaux. À notre décharge, on compte plus de 1 400 espèces dans le très diversifié groupe des tétrapodes ailés : il n’est donc pas surprenant que leurs sobriquets soient parfois drôles, absurdes, surréalistes, attendrissants, mais toujours infiniment - bien qu’involontairement - poétiques. Car ces noms vernaculaires ont toujours une histoire logique : si certains dérivent du nom scientifique de l’animal, beaucoup font référence à son chant, ses couleurs ou ses habitudes alimentaires. Mais la poésie surgit parfois de la logique, là où on l’attend le moins !
Parmi ceux qui me ravissent tout particulièrement, il y a le butor étoilé. Le mot “butor” est lié, par les chemins détournés du bas latin, au bœuf, auquel il est impossible de ne pas penser en écoutant le mugissement de ce joli héron. Très injustement pour lui, “butor” est devenu une insulte alors que l’animal ne s’est jamais particulièrement illustré par sa muflerie. Néanmoins, aujourd’hui, la juxtaposition de “butor” et d’“étoilé” a quelque chose d’infiniment surréaliste et drôle, distillant l’étrange beauté de la rencontre fortuite de la machine à coudre et du parapluie chère au comte de Lautréamont. J’en ai autant au service du syrrhapte paradoxal et de tous ceux dont les patronymes sont délicieusement obscurs comme l’érismature à tête blanche, le gravelot mongol, l’œdicnème criard et autres locustelles, parulines et consorts. Je passe sur tous les noms qui, comme “pie-grièche écorcheur” ou “queue-de-gaze”, sont de nature à me provoquer des sueurs froides lorsqu’il s’agit de les mettre au pluriel ou de déterminer leur genre.
Un inventaire que Prévert n’aurait certainement pas renié, ni d’ailleurs Shakespeare, qui aimait autant les oiseaux que les insultes (un aspect de son génie auquel, à mon sens, on ne rend pas suffisamment hommage). Par chance, il y a autant de passionnés d’ornithologie que de fanatiques du divin barde et certains d’entre eux ont pris le temps de compter le nombre de fois où chaque espèce était citée dans son œuvre (certaines personnes font ce genre de choses). La tourterelle est citée 44 fois, l’étourneau une seule. C’est pourtant indirectement à cause de cette citation que l’Amérique du Nord est aujourd’hui ravagée par 250 millions d’étourneaux sansonnets. Ceci n’aurait pas été possible sans la pertinente intervention d’Eugène Schieffelin, président de l’American Acclimatization Society et admirateur radical de Shakespeare : il rêvait de voir s’ébattre dans Central Park toutes les espèces qui avaient attiré l’attention de l’auteur et tenta de les introduire en Amérique. La délicate grive musicienne, pourtant plus souvent citée, s’acclimata beaucoup moins bien.
Amours de la littérature et des oiseaux ne sont pas toujours compatibles, mais les oiseaux nous réservent toujours d’incroyables surprises. Nous allons vous le prouver.

Sommaire

Dossier : Drôles d'oiseaux, rares et méconnus

• Le manchot le plus rare du monde par Stéphane Brousse (journaliste et auteur naturaliste). • Le mystérieux voyage des macareux moines par Annette Fayet (chercheuse au Queen's college de l'université d'Oxford).

capture-decran-2016-12-01-a-12-18-43

• À la poursuite du fourmilier masqué par Raphaël Sané (naturaliste et photographe).

• Portfolio/Planct'art par Rafaële Brillaud (journaliste).

• Recherche / La plus vieille histoire d'amour (vache) : le parasite et son hôte par Julien Benoit, Nicolas Vialle et Sophie Vrard (chercheur en paléontologie de l'université de Witswatersrand à Johannesburg / chargé de collection au muséum d'histoire naturel d'Aix-en-Provence / diplomée de paléontologie et communication scientifique à l'université de Montpellier).

capture-decran-2016-12-01-a-12-26-12

• Reportage / Les poissons rouges, rois de l'été japonais par Jean-François Heimburger (journaliste).

capture-decran-2016-12-01-a-12-18-24

• Biodiversité ordinaire / Grande bardane : une teigne bienveillante par Gérard Guillot (professeur agrégé en SVT).

• Entr’espèces / Des réseaux sociaux entre espèces chez les mésanges par Bruno Corbara (université Blaise Pascal/CNRS Clermont-Ferrand).

capture-decran-2016-12-01-a-12-18-36

• Tour de France géologique / Les plus anciennes roches de France par Pierrick Graviou (géologue au BRGM, service géologique national).

• Quoi de neuf chez les plantes / L'homme et la biodiversité florale par Christine Dabonneville (professeur agrégée des sciences de la vie et de la Terre).

• Carte blanche à Guillaume Lecointre / L'humain ou la sélection à tous les étages (Directeur du département “systématique et évolution” du Muséum national d’histoire naturelle).

• Mémoires de naturalistes / "Johannès" Thomasset : des poissons fossiles à la Bourgogne germanique par Eric Buffetaut (directeur de recherche émérite au CNRS).

• Liens sociaux / Transmission culturelles chez les baleines à bosse par Bruno Corbara (université Blaise Pascal/CNRS Clermont-Ferrand).

capture-decran-2016-12-01-a-12-26-05

Nom :

ESpèces

Numéro :

Date de parution :

22
2016-12-01

Commander le magazine

EN LIEN AVEC LE SUJET

espèces, oiseaux, Faune sauvage

SITE WEB