Artistes animaliers

BEGHI Gabriel

Crédits photo Raphaël Beghi

Entretien avec...

Le Monde Sauvage par Gabriel Beghi,

Gabriel a vecu son enfance et sa scolarité à Paris mais a eu la chance de s'évader les week-ends et les vacances en milieu rural. Gabriel a toujours préféré rester dans le jardin à construire des cabanes et sauver des animaux.

Il se sent rarement seul car les animaux viennent souvent à sa rencontre.

Il y a des periodes où il se retrouve à sauver des hérissons, des oisillons qui se noient, un héron cendré bloqué dans la vase, une chouette qui entre par la fenêtre et qui installe une conversation inhabituelle. Il s'est toujours senti dans son élément à proximité des animaux plutôt que certains humains.

Depuis le plus jeune âge il est entouré de Beaucerons, chats, chevaux, oies, poules etc..
Il a toujours eu un aquarium dans sa chambre, fasciné par le monde sous-marin

C'est comme si il cherchait une référence, un repère qui avait pu lui manquer.
Quoi de plus juste et exemplaire que les rapports entre animaux, l'homme devrait en prendre exemple plus souvent. Comme les manchots qui restent avec le même partenaire toute leur vie et qui offrent un caillou à leur bien aimée pour officialiser et concrétiser leur amour.

L'un des souvenirs les plus incroyables pour Gabriel était lors d'une sortie en plongée, dans un "spot de lavage d'ailes" pour les raies géantes. Accroché aux récifs il a pu observer ces raies immenses en train de tourner, voler dans le courant au dessus de sa tête. Elles se retrouvent dans des zones riches en plancton situées à la convergence de plusieurs courants marins pour se nourrir et se laver.

D'autres moments incroyables étaient lors de safaris au Botswana, au Kenya ou encore au Gabon. La Proximité avec ces animaux sauvages permet de comprendre comment ils vivent et de réaliser la réalité cruelle du monde animal. Leurs regards son d'une profondeur inouïe et révèlent une forme de tendresse.

Lorsque Gabriel a vécu à New York, très régulièrement il attrapait son vélo et s'aventurait le plus loin possible de cette jungle urbaine pour retrouver calme et sérénité. Appercevoir des baleines dans la baie de New York ou des dauphins à Far Rockaway tout en êtant à vélo... C'était sa manière de se ressourcer.

Au bout de 4 ans dans le tumulte New Yorkais, il a décidé de revenir à ses racines dans la region bordelaise et installer son atelier dans la campagne, au calme avec ses chiens.

Distinctions & Parutions

Expositions

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

artiste animalier

Pages personnelles

Facebook :