Artistes animaliers

NOEL Natacha

Après s’être essayée à la photographie animalière découverte grâce à son compagnon, Alexandre Boudet, elle se dirige vers un moyen d’expression à la fois différent et complémentaire. Depuis toujours attirée par le dessin, le crayon s’impose à elle comme la manière idéale de rendre hommage à cette faune qui la fascine depuis son enfance passée en Afrique.

C’est en autodidacte qu’elle débute en 2011. Très vite passionnée par le rendu des animaux en noir et blanc, elle tend vers une représentation réaliste de ses sujets et s’inspire de ses voyages et de ceux de son compagnon pour retranscrire des scènes de la vie animale, du Nord au Sud de la planète. Oiseaux et mammifères deviennent des défis à relever de part leurs textures si variées : pelages ou plumes, museaux granuleux ou becs brillants...

A chaque dessin correspond une émotion, une ambiance particulière ; plusieurs dizaines d’heures sont à chaque fois nécessaires à l’achèvement d’une oeuvre.

INTERVIEW

Pourquoi l’animal sauvage ?

Comme beaucoup, la faune sauvage m’a toujours fascinée. Quand je me suis lancée dans le dessin, c’est tout naturellement que je me suis dirigée vers l’animalier, c’est une catégorie qui m’a toujours attirée alors que les portraits et paysages pas du tout !

Un maître à penser ?

Maître à penser, je ne sais pas…

En tout cas je peux citer deux personnes, deux artistes que j’admire profondément :

  • Marcello Pettineo : c’est son travail qui m’a donné envie de me lancer dans le dessin et je reste toujours en admiration devant ses planches d’études en me disant « C’est ça que je veux faire ! »
  • Richard Symonds : découvert par hasard, je suis toujours stupéfaite de découvrir la manière dont il est capable d’utiliser un simple crayon. Ses compositions très simples mettent vraiment en valeur l’animal.

Une œuvre marquante ?

Le tigre nommé Contemplation de Richard Symonds… Un vrai coup de cœur !

 

Si j’étais un animal sauvage ?

Un panda ! Depuis toute petite, c’est un animal qui me fascine.

Une belle émotion ?

Mon premier voyage aux îles Shetlands avec Alex… Sur les falaises de Hermaness, les macareux moines se posaient à moins de 20 cm de nous, vivaient leur vie sans se préoccuper de nous… Un moment magique !

Un animal disparu qui reviendrait ?

Le dodo

Un animal fantastique qui existerait ?

Le phénix

La photo ou la série à laquelle vous tenez particulièrement ?

Mon premier dessin d’ours noir d’après une photo d’Alex. je retrouve la même émotion dans le dessin que j’ai réalisé que dans la photo… Impossible de m’en séparer !

Spot préféré ?

Les îles Shetlands… Il y règne une ambiance singulière et c’est un endroit qui revêt une importance particulière pour moi

Un lieu dont je rêve ?

Une grande maison, un lodge, la mer pas loin, un endroit préservé pour pouvoir observer et dessiner en toute quiétude…

Et la technique ?

Le crayon carbone pour la profondeur de ses noirs… et de la patience !

Suivant les formats, je passe au crayon graphite, voire au critérium, mais le rendu n’est pas le même.

Pour la couleur, on verra plus tard !

Des urgences ?

Le braconnage… L’Homme est parfois bien stupide !

Des conseils ?

De la patience et beaucoup d’entraînement

Une association à mettre en avant ?

La David Shepherd Wildlife Foundation

Pour conclure ?

“Il faut regarder toute la vie avec des yeux d’enfants”. H. Matisse

DISTINCTIONS

Mon dessin a été sélectionné par la David Shepherd Foundation dans le cadre du concours international Wildlife Artist of the Year 2014 !

Il sera exposé à The Mall Galleries du 2 au 7 juin 2014 parmi les 184 autres oeuvres sélectionnées. Le niveau est très haut, mais nous espérons quand même ! Résultat du concours le 2 juin...

Toutes les oeuvres exposées sont mises en vente. La moitié de l'argent récolté va à la David Shepherd Foundation pour la sauvegarde des espèces menacées en Afrique et en Asie.

Si vous désirez plus de renseignements, faites un tour sur leur site : http://www.davidshepherd.org/way/

bodyguard2

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

Histoires d’ours (bruns) est la première série d’un projet au long cours sur les différents ursidés de notre planète, inspirée par le reportage réalisé par mon compagnon lors d’un séjour en Finlande..

Leur beauté et leur puissance m'ont conduite à présenter l’animal sur fond blanc. Cette exposition est constituée de 8 dessins au format 100x70 cm, réalisés avec des crayons carbone.

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

semaine, Dessin

LIENS

Facebook :

Instagram :