Photographes animaliers

BRION Noël

D’aussi loin que remontent mes souvenirs, j'ai toujours été émerveillé de découvrir et d’essayer de comprendre la nature.

Animées par la curiosité, mes excursions en forêt ou sur les berges de la rivière n'étaient pas rares. Voir courir chevreuils et lièvres ou me régaler du vol gracieux des libellules et des papillons était pour moi un vrai bonheur.

C'était mon école préférée, celle de la nature.

Habiter à la campagne fut une chance inouïe et j’avoue avoir eu la chance d’une grande liberté.

Ce n’est que bien plus tard en 2005 que je découvre la photographie, en achetant mon tout premier appareil photo numérique, un petit bridge de 3 Mpix.
Pris au jeu et afin de pouvoir comprendre la technique photographique, je me suis formé en autodidacte afin d’exploiter au mieux les possibilités offertes par ce nouveau jouet, en cherchant des tuyaux dans la presse spécialisée et sur divers forums dédiés à la photographie.

En seulement quelques déclics, j’avais été harponné par cette nouvelle passion.

Au fur et à mesure de mes progrès, de mes besoins et de mes possibilités financières, je me suis équipé en boitiers reflex numériques, plus véloces et performants, ainsi que de divers objectifs.

D'emblée, me diriger vers la photographie animalière et de nature a été comme une évidence et mes connaissances naturalistes glanées depuis mon enfance au grè de mes errances et de mes rêveries au sein de cette si belle nature m'ont été d’une grande utilité.

Depuis lors, ces connaissances acquises mon permis l’approche des espèces en toute discrétion, en provoquant le moins de dérangements possible, afin de pouvoir immortaliser les instants privilégiés que Dame Nature veut bien m’accorder.

Toutes mes images sont les œuvres fidèles de mes observations. Elles sont l’aboutissement de recherches, d'informations, d’immersions et d'affûts innombrables dans leur habitat naturel.

Entrer dans ce monde demande beaucoup de précautions, car il ne nous appartient pas, et j’ai toujours fait en sorte d'être en accord avec mes convictions.

Je prends ces instants salutaires et éphémères comme des perles rares, et je prends beaucoup de plaisir à les partager avec vous ici.
Noël

 

INTERVIEW

Pourquoi l'animal sauvage ?

​Parce que c'est un challenge de tous les instants et sans doute parce que je lui ressemble beaucoup :-) . Plus sérieusement le monde sauvage me fascine. C'est un émerveillement à chaque instant et une source intarissable de connaissances et de découvertes à chacune de mes sorties nature.

Un maître à penser ? 

​Certains inspirent beaucoup de photographes, et j'en fait bien évidement partie, tels que Vincent Munier, ​Tony Crocetta, Alain Pons, Louis-Marie Préau, Erwan Balança etc...
​Mais c'est Dame nature qui m'inspire le plus bien sûr et c'est en son sein que je trouve l’inspiration au fil des saisons.

Une œuvre marquante ?

​Le travail de Christophe Sidamon Pesson, disparu récemment et qui a fait un travail remarquable dans sa trop courte vie de photographe animalier naturaliste et notamment son oeuvre sur le tichodrome. Homme de grands talents et d'une sensibilité hors norme, Christophe était quelqu'un que j'admirais beaucoup. Nous devions nous rencontrer dans le Queyras (Hautes Alpes Françaises), là où il vivait, mais la vie en a décidé autrement. J'ai été très peiné d'apprendre sa disparition.

Si j'étais un animal sauvage ?

​Ce serait très certainement le lynx. ​Un animal très mystérieux, rare et d'une très grande beauté.

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ?

​Sans doute ma première observation du butor étoilé. C'est un oiseau de la famille des hérons qui vit dans les grandes roselières des étangs. D'un mimétisme parfait, son observation n'est pas aisée, et je n'ai pu aboutir à de belles images qu'au terme de deux hivers d'affûts consécutifs et quelques soient les conditions météorologiques. Ce fût en janvier 2009, lors d'un hiver très rude et ou le thermomètre était descendu sur une longue période à -15°. Tenaillé par la faim, butor est sorti de sa cachette en marchant sur la glace de l'étang, en quête de pitance. J'ai eu droit ce jour-là, à un vrai festival nature devant mon affût​. Glissades sur la glace, mimiques et poses en tous genres. De quoi bien alimenter ma soif d'images et aussi me faire oublier le froid qui me tenaillait.​ Ce fût une rencontre exceptionnelle et inoubliable...

Un animal disparu qui reviendrait ?

​L'éléphant, le rhinocéros, le gorille, le tigre. Certes ​c​es espèces ne sont pas encore totalement disparues, mais je me mets à la place de nos enfants ou petits-enfants dans quelques décennies.​ Ces espèces sont très menacées et pourraient disparaître à jamais. Je ne voudrais pas être défaitiste mais, je me fait beaucoup de soucis pour les espèces précédemment citées entre autres. Alors plutôt que de ​faire réapparaître ​un animal disparu il y a des centaines, voir des millions d'années, j'aimerais beaucoup que l'on puisse préserver celles qui subsistent encore et qui sont de vraies merveilles de la nature.
​ ​
​Un animal fantastique qui existerait ?

​Le Lynxaigle. Un Lynx muni d'ailes d'aigle royal pour mieux échapper à la bêtise humaine...

La photo ou la série à laquelle vous tenez particulièrement ? 

Je débutais en photographie et je venais d'acheter mon premier reflex numérique. Suite à une invitation, je me suis rendu au parc animalier de St Croix en Moselle pour photographier les cerfs en période de brame. Ce fut un moment magique, comme vous pouvez le constater sur la photo. Un instant très éphémère où les sujets et la composition de l'image sont assez exceptionnels. Toutes les conditions étaient réunies, brume et gelées au lever du jour, couleurs automnales, soleil filtrant et mes deux sujets placés merveilleusement bien. L'instant fût bref et je n'ai découvert la beauté réelle de cette image qu'au moment du développement de mon premier fichier RAW. Une image féerique qui remporte encore à ce jour beaucoup de succès. C'est cette photographie qui a été le facteur déclenchant à me diriger uniquement vers la photographie animalière et de nature. Depuis ce jour, je ne photographie plus que les animaux dans leurs milieux naturels...

Spot préféré ?

Les Hautes Alpes françaises. Notamment le parc naturel régional du Queyras​ et le parc national des écrins. Pour les nombreuses possibilités photographiques ( Faune, flore et paysages) et tous les moments privilégiés que je vis au cœur de cette nature généreuse et exceptionnelle, à chacune de mes transhumances .

Un lieu mythique ? 

​J'espère pouvoir un jour avoir la chance de visiter le parc national de Yellowstone​ ( Etats-unis d'Amérique ) mais également le grand nord canadien. Ces contrées lointaines me font bien rêver et rien ne me ferait plus plaisir que d'aller photographier les grands prédateurs tels que le loup, l'ours, le lynx etc...

Et la technique ?

Pour ma part la technique ne tient qu'à la bonne connaissance du matériel que l'on utilise​ afin d'être le plus réactif lors des divers changements d'attitudes du sujet ou encore des conditions de lumière. Je travaille parfois à l'instinct et je suis très influencé par les émotions que je ressens au moment de la prise de vues. Personnellement, je n'utilise aucun artifice ni de moyen technique ultra sophistiqué. La photographie finale est l'aboutissement de nombreuses recherches sur le sujet et sur le terrain. Lorsque l'instant s'immortalise, je suis derrière mon boitier et le seul à décider du meilleur moment pour déclencher et non un système déclencheur à distance ou autres...

Des urgences ? 

​Comme beaucoup de personnes qui aiment la nature, je me révolte contre la déforestation, la modification des milieux sauvages en France et dans le monde entier à cause du réchauffement climatique. Plus encore contre les braconnages des espèces menacées d’extinctions ( Gorilles, tigres, ours polaires, éléphants etc...). Cela me fait beaucoup de peine de voir des centaines d'espèces disparaître suite à certaines croyances humaines complètement folles et infondées ou pour l’appât du gain.

Des conseils ? 

​En photographie animalière et surtout pour le monde sauvage, il faut bien garder à l'esprit que nous pénétrons dans un monde qui ne nous appartient pas. Il faut absolument respecter les espèces et le milieu dans lequel elles vivent. La réussite photographique ne tient qu'à la connaissance du sujet. Savoir détecter tous les signes d'agacements et renoncer s'il le faut à photographier afin de ne pas nuire aux espèces. Parfois, observer est déjà un véritable cadeau et il faut parfois savoir s'en contenter. Il y a des pas qu'il ne faut jamais franchir. C'est une question d’éthique...

Une association à mettre en avant ?

L'ASPAS oeuvre pour la protection de la faune sauvage, pour la préservation du patrimoine naturel et pour la défense des droits des usagers de la nature.
​Elle mène des campagnes d'information pour mobiliser l'opinion publique et interpeller les élus.​ Elle réalise des expositions, des diaporamas et édite des guides et brochures pour sensibiliser le public à la nécessité de protéger les milieux et les espèces. Elle demande l'arrêt de la chasse le dimanche, réhabiliter les animaux dits " nuisibles ", protège les oiseaux migrateurs vis-à-vis de la chasse etc...

​Pour conclure ?

​Pour conclure je dirais, faites vous plaisir dans la nature et dans votre démarche photographique. Soyez attentif et curieux de tout ce qui vous entoure. Apprenez et sachez​ tirer bénéfices de ce que " Dame Nature " vous offre. Laissez vous guider par votre sensibilité et vos émotions plus que la technique et vos photos en ressortirons pleine de poésie...

DISTINCTIONS

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

Expositions

2019 LES ENFANTS DU MARAIS - Festival international de la photographie animalière et de nature de Montier en Der. Haute Marne. Région Grand-est. Salle St Berchaire.

2019 LES ENFANTS DU MARAIS - Espace loisirs du Pâquis. 54800 Conflans en Jarnisy

2019 LES ENFANTS DU MARAIS - IUT Moselle Est. 12 Rue Victor Demange. 57500 St AVOLD

2016 FESTIVAL DE PHOTOGRAPHIE NATURALISTE DE BLAINVILLE SUR L'EAU - 13, rue des écoles 54360 Blanville sur l'eau

2016 DEMOIS' AILES - Médiathèque de Florange. 51 avenue de Lorraine. 57190 Florange

2015 Rencontres nature et environnement. - Salle des sports

2015 Demois'Ailes -

2015 Demois'Ailes - Salle des fêtes. Grand rue. Amanvillers. 57855

2013 Demois'Ailes - Espace RIOM rue des écoles. 57655 BOULANGE

2013 Demois'Ailes. - SCY-CHAZELLES 57160 ( MOSELLE )

2012 Demois'Ailes. - Parc des expositions de Metz Métropole.

2012 Les oiseaux des étangs de Lorraine - Mairie d'Argancy 57640 Moselle

2012 Demois'Ailes. - Musée de Gorze 22 rue de l'église. 57680 Gorze

2011 2ème Festival photo nature et animalier, NATUR'EMOTION - Scy-Chazelles (Moselle/Lorraine)

2011 Photographies animalières et de nature. Raphaëlle Strach et Noël Brion. - Saulny 57140 (Moselle/Lorraine)

2011 Les Z'animaux de l'étang. - Domaine du vieux moulin. 55210 Lachaussée. Meuse.

 

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

LIENS