Photographes animaliers

SIMON Fabrice

Je suis né il y a un peu plus de 50 ans dans le Berry et suis père de 3 enfants, Nicolas, Mélanie et Florian. Je quitte ma région natale en 1988 pour partir travailler dans la région de prédilection de l’élevage équin : la Normandie. Malgré un emploi du temps « un peu » chargé, je continue dans la mesure du possible à assouvir ma deuxième passion, la photographie que je partage maintenant avec ma femme Cécilia plus spécialisée dans la vidéo.

C’est la photo animalière qui retient le plus mon intérêt dès le départ.
J’ai débuté en Brenne avec les cervidés de la forêt de Lancosme. Puis j’ai photographié la faune de Normandie, du Québec, de la Colombie-Britannique ainsi que celle de l’Alaska qui est devenu en quelque sorte mon deuxième pays pendant plus de 15 ans. Depuis je retrouve très régulièrement le Canada et surtout le Québec qui avait été le lieu de mon premier voyage en Amérique du Nord. Étant tombé amoureux du Québec Arctique, mes futurs projets vont se concentrer dans cette région encore méconnue.

Fidèle depuis toujours à Nikon, j’utilise différents boîtiers réflex et hybride (Z) avec des objectifs allant du 14 au 800 mm. Leur fiabilité étant le critère que je juge essentiel.

2020 représente un grand virage dans ma vie …
L’appel du Nord se faisant ressentir, je vous dévoile maintenant, à travers ce site, ma future activité.

 

INTERVIEW

Pourquoi l'animal sauvage ?

C’est la représentation de la liberté, de l’immensité qui l’entoure et en tout cas celle qu’on imagine et que j’aime trouver lorsque je quitte pour un temps, la vie que l’on connait tous.

Un maître à penser ? 

J’ai toujours été un grand admirateur de 2 personnes qui sont pour moi, des pionniers de ce que j’aime essayer de faire en photo. Mishio Hoshino pour l’aventurier et Stephen Dalton pour sa technique.

Une œuvre marquante ?

La collection des romans de Jack London y est certainement pour beaucoup dans mon attirance pour le Nord. L’ours bleu de Lynn Schooler m’a donné envie de découvrir l’Alaska qui depuis est devenu, comme j’aime le dire, mon 2eme pays.

Si j'étais un animal sauvage ? Un ours kermode ou un loup. Je les adore…

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ? 

J’ai vraiment 2 rencontres qui me touchent encore quand j’en parle. Lorsque j’ai passé une trentaine de mn les yeux dans les yeux avec un kermode, couché dans la Great Bear Rainforest avec mon ami Marven, c’était un moment si intense qu’on avait ressenti comme une sensation de complicité entre l’ours et nous. On se parlait sans dire un mot, c’était incroyable. La 2ème est lorsqu’un soir, dans une lumière parfaite, un loup est sorti devant moi pour pêcher du saumon pendant 40 mn, c’était fou…

Portrait d'ours kermode couché dans la forêt pluvieuse de Colombie britannique

Loup à la pêche

Un animal disparu qui reviendrait ? Le mammouth

La photo ou la série à laquelle vous tenez particulièrement ?

Une de mes premières photos de chouette hulotte en vol dans la forêt derrière chez moi et la série d’images du loup qui pêche.

Chouette hulotte de face au vol en forêt

 

Spot préféréL’ Alaska, du sud au nord

Un lieu mythique ?  Ellesmere (île Canadienne de l'Océan Arctique) et Wrangel (île Russe de l'Océan Arctique)

Et la technique ?

Le numérique nous a apporté beaucoup de faciliter et l’évolution du matériel est constante. Si, j’ai un souhait à formuler, c’est que les constructeurs nous construisent des optiques plus légères et moins encombrantes sans nuire à la qualité, du genre un 24/800 ouverture F4 fixe qui pèse 2kg, on peut rêver…

Des urgences ? 

Aujourd’hui, nous sommes dans l’urgence en général et il est temps que les dirigeants prennent enfin de vraies décisions. Nous allons voir ce qu’il va se passer en fin d ‘année en France avec Climat 2015 à Paris. Mais en résumé, ce qu’on en tire en général, « c’est le dire c’est bien, le faire, c’est mieux… »

Des conseils ? 

Pour bien photographier une espèce, il faut bien la connaitre

Une association à mettre en avant ?

Pas une, je soutiens Férus, Greenpeace et Sea Shepherd

Pour conclure ?

Faites vous plaisir, ok, mais restez droit dans vos baskets vis à vis de la Nature qui nous entoure car elle nous est indispensable. Pensez aux autres qui seront là après nous !!!

DISTINCTIONS

PUBLICATIONS

La gazette des grands prédateurs
ASPAS : association pour la protection des animaux sauvages
VSD : Face à face avec les ours
Plaisir de la pêche à la mouche : Karluk, la descente sauvage
Hors série TERRE SAUVAGE : Avril 2006 Drôles d’oiseaux
TERRE SAUVAGE : mars 2006, la photo du mois
CHASSEUR D’IMAGES
PHOTOFAN
Ça m’intéresse (février 2008). Double page grizzlis
WAPITI (mars 2008). Le castor d’Amérique
Image et Nature : résultats National nature, Portfolio
Alpenglow 2008 : Journal d’informations du parc national de Dénali
France Photographie : Portfolio
Wapiti
Brit’mag (mars 2009)
Figaro magazine
30 millions d’amis

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

affiche Fabrice SIMON.pub

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

Alaska, québec

LIENS