Photographes animaliers

LENOIR Etienne

Né en Gaume, j'ai été intéressé par l'image dès mon enfance. À 9 ans, je photographiais les oiseaux avec une boîte Kodak 6/9.

Après un apprentissage, j’ai trouvé mon autonomie. Les résultats obtenus m’ont permis de participer à des salons photographiques nationaux et mondiaux. J’ai été primé et mes clichés ont été exposés dans le monde entier. J’ai reçu la distinction A.Fiap puis E.Fiap pour ce travail.

Ensuite, étant proche de la nature, j’ai été attiré par la discipline animalière.

Je deviens photographe professionnel et ouvre la Galerie de l’ancien moulin à Chassepierre où j’expose en permanence mes travaux.

Mon travail est de vous présenter des photographies, livres, cartes postales, concernant essentiellement la faune, réalisés en milieu naturel en Gaume (Belgique). Il représente pour moi une implication naturaliste envers la faune sauvage. Etudier cette faune pour pouvoir vivre à ses côtés est la base de mon travail.

« Je suis un élément, élément indéfinissable, une toile qui ne dégage rien, ni bruit, ni vie ! Une toile morte de l’extérieur, au-dessus de tout soupçon. Après mille précautions, chaque jour, comme un rituel, je deviens un décor inerte. Le temps, allié de l’oubli, ce temps si précieux aux yeux de l’homme moderne, sous ma toile, il ne compte pas.
Alors je vis le partage de la faune sauvage. J’attends l’offrande, celle qu’on veut bien me donner, souvent pas aujourd’hui ! Peut-être demain ? Demain, jour des espérances. C’est cela la recette de mon travail. »

Cette façon de travailler me permet d’entrevoir ou de vivre des scènes intimes de la vie animale puis de vous les faire partager avec l’espoir de révéler leur beauté et leur fragilité et ainsi d’inciter tout un chacun à respecter la faune et à la préserver pour nos enfants.

 

Entretien avec...

Quel cheminement personnel jusqu'à l'animal sauvage ?

Une interruption dans la pratique de ma passion qu’est la photographie m’a permis un jour de la reprendre d’une autre façon. C’était en 2004, tout d’abord le passage à la photographie numérique, ensuite lors d’une promenade en famille, muni de mon nouveau jouet, je me suis retrouvé, je ne sais pas comment, face à un sanglier à qui j’ai, bien sûr, tiré le portrait. Cela a suffi à découvrir une nouvelle voie. Par la suite, je n’ai cessé de provoquer des rencontres avec la faune sauvage.

Un maître à penser ? 

Je n’ai pas de maître à penser. J’ai probablement été influencé, étant enfant, par ma mère qui aimait les oiseaux et qui les soignait l’hiver quand les conditions étaient rudes. Plus tard, j’ai apprécié les émissions télévisées avec le commandant Cousteau.

Si j'étais un animal sauvage ? 

Je fuirais l’homme.

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ? 

Vivre aux côtés d’un couple de martins-pêcheurs pendant 2 ans pour écrire le livre ‘Martin, le pêcheur’ aux Editions Weyrich m’a rapproché de cet oiseau magnifique tellement coloré. Photographier le couple lors de scènes intimes comme l’accouplement représente des moments forts en émotion.

La photo ou la série à laquelle vous tenez particulièrement ?

J’aime particulièrement une série photo que j’ai réalisée avec un renardeau. J’allais à la rencontre d’une renarde tous les matins. A distance, j’avais pu l’observer qui allaitait ses renardeaux. Je devais rester à distance car le talus où était implanté le terrier donnait sur une prairie de plusieurs hectares ne présentant aucun moyen naturel de camouflage. Heureusement pour moi, en mai, l’herbe pousse rapidement et j’en profite pour m’approcher au fil des jours.

Un matin, la renarde vient déposer la dépouille d’un merle noir à l’entrée du terrier. Je l’observe simplement sans réaliser de cliché en espérant une suite à cette scène ; elle quitte l’espace terrier sans me voir. Je ne vais pas tarder à être récompensé : le renardeau meneur sort du terrier et entame son repas à 8 mètres de moi. J’ai donc pu réaliser des images d’une scène de vie formant une série intitulée:’ le repas du renardeau’ et la conclusion à cette scène. 

Spot préféré ?

Etre seul dans mon affût flottant sur la rivière ‘La Semois’ avec comme accompagnement le ruissellement de l’eau et le langage des oiseaux est mon spot préféré.

Un lieu mythique ?

Je ne rêve de rien. Pour moi, pouvoir travailler avec la faune de ma région ‘Entre Ardenne et Gaume’, pouvoir l’étudier pour immortaliser des scènes intimes et vivre à ses côtés me satisfait pleinement.

Et la technique ?

Question matériel, je m’arme bien, naturellement.

Mais je proviens de l’école argentique et en ai gardé quelque chose dans mon travail. Toutes mes images sont réalisées à la prise de vue. Pendant mes affûts, j’anticipe constamment mes réglages boîtier. Je suis donc concentré sur l’appareil, moins en attente de la faune sauvage et je ne dégage pas d’ondes d’observations très ressenties par l’animal.

Des urgences ? 

Difficile d’imposer une ligne de conduite à l’humanité. Le rôle du photographe est de montrer la beauté de la faune sauvage au travers de ses images. Si les jeunes générations peuvent prendre conscience de ces merveilles, la nature peut, dans le futur, en recevoir un retour.

Des conseils ? 

Soyez patients, la faune doit venir à vous.

Mon éthique :

« Je suis un élément, élément indéfinissable; une toile qui ne dégage rien, ni bruit, ni vie! Une toile morte de l'extérieur, au-dessus de tout soupçon. Après mille précautions, chaque jour, comme un rituel, je deviens un décor inerte.

Le temps allié de l'oubli, ce temps si précieux aux yeux de l'homme moderne, sous ma toile, il ne compte pas. Alors je vis le partage de la faune sauvage. J'attends l'offrande, celle qu'on veut bien me donner, souvent pas aujourd'hui! Peut-être demain? Demain, jour des espérances, c'est cela la recette de mon travail. »

Une association à mettre en avant ?

Je pense que toute association qui travaille de près ou de loin à la sauvegarde de la nature est à mettre en avant.

Pour conclure ?

Sensibilisons les générations futures à prendre conscience de la beauté du monde sauvage.

Distinctions & Parutions

1° Prix Catégorie Portrait au Concours Emotion'ailes Namur 2013

Expositions

  • Expo au Rox à Rouvroy les 19-20-21 avril 2018 dans le cadre de « Le Festival Nature Namur s’exporte »
  • Conférence « Comment évoluer dans la Nature sans déranger la faune sauvage de nos régions ? » au Rox à Rouvroy 21 avril 2018
  • Salon d'Auteurs Esch-sur-Alzette, du 11 janvier 2018 au 4 février 2018
  • Expo lors du Festival des Arts de la rue de Chassepierre août 2017
  • Expo à Déco Jardin Ciney les 18 et 19 février 2017
  • Initiation à la photographie Nature en Wallonie lors du Festival International Nature Namur 2016
  • Dans le cadre de Wallonie Bienvenue Chiny-Florenville-Herbeumont ; Expo les 24 et 25 septembre 2016
  • Expo au S.I. Habay, du 5 septembre au 29 octobre 2016
  • Expo lors du Festival des Arts de la rue de Chassepierre août 2016
  • Expo au 4° Festival du Jeune Regard à SY (F) 1 mai 2016
  • Expo et Conférence « Martin, le pêcheur » dans le cadre de « Le Festival Nature Namur s'exporte » au Rox à Rouvroy du 15 au 24 avril 2016
  • Expo au « Salon des Oiseaux de Jardin » à Gembloux les 14 et 15 novembre 2015
  • Initiation à la photographie Nature en Wallonie lors du Festival International Nature Namur 2015
  • Conférence « Martin, le pêcheur » dans le cadre de « Le Festival Nature Namur s'exporte » à Arlon le 6 novembre 2015
  • Expo à « Festiphoto » Rambouillet (F.) du 2 au 4 octobre 2015
  • Expo lors du Festival des Arts de la rue de Chassepierre août 2015
  • Expo aux « journées de la Forêt » à Marchin - juillet et août 2015
  • Expo et Conférence « Faune sauvage entre Ardenne et Gaume » au « Festival de l'Oiseau » au Crotoy (Baie de Somme- F) du 1 au 3 mai 2015
  • Conférence « Martin, le pêcheur » AVES Namur début 2015
  • Expo et Conférence « Faune sauvage entre Ardenne et Gaume » à Festimages-Nature LAVAL EXPO, à Saint-Berthevin (Mayenne- F.) du 30 janvier au 1 février 2015
  • Expo « Faune sauvage entre Ardenne et Gaume » à l'Acinapolis lors du « Festival nature Namur » du 10 au 19 octobre 2014

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

oiseau, Renard

Pages personnelles

Instagram :