Financez un projet

Sauvons les chimpanzés d’Ouganda

Aidez-nous à lutter contre le braconnage dans le Parc national de Kibale en Ouganda !

Dans le Parc national de Kibale dans l’Ouest de l’Ouganda, les chimpanzés sont les victimes indirectes d’une chasse non sélective et illégale. Des pièges (collets fabriqués avec des câbles de vélos) sont posés dans la forêt et à la bordure du parc pour capturer du gibier (antilopes, cochons sauvages). Lorsqu’un chimpanzé arrive à se dégager du piège à force de se débattre, il s’en échappe le plus souvent avec le câble entré profondément dans la chair d’un de ses membres (autour des doigts, du poignet, de la cheville) et le garde des mois, voire des années, jusqu’à ce que cette partie de membre nécrose et tombe.

Aujourd’hui, notre travail de recherche dans la zone de Sebitoli, à l’extrême nord du Parc, a permis de découvrir que plus d’un tiers des 80 chimpanzés que nous avons identifiés ont des mutilations causées par ces pièges.

Notre objectif est de limiter le braconnage sur les chimpanzés de cette zone au plus vite et de sensibiliser les populations locales aux conséquences de ces pièges sur les chimpanzés, espèces protégées, et les enjeux de leur préservation.

Chaque mois, grâce à votre soutien, nous pourrons retirer plusieurs dizaines de pièges, épargner la vie de chimpanzés et éviter qu’ils ne perdent des doigts, des mains ou des pieds.

Vos dons serviront à :

Financer les patrouilles de retrait des pièges. Les gardes, accompagnés d’un ranger du parc, se déplaceront quotidiennement sur l’ensemble du territoire des chimpanzés (25 km2) de Sebitoli, afin de désamorcer les pièges.
Recruter et former trois gardes
Equiper les gardes de tenues de terrain, d’équipement de pluie, de sacs à dos, de gourde, lampe frontale et bottes en caoutchouc
Fournir à l’équipe GPS et appareil photo pour l’enregistrement et le suivi des actions (rapport régulier avec cartographie des pièges)
Financer plusieurs jours de sensibilisation par mois auprès des habitants vivant et travaillant autour du parc et dans les écoles les plus proches des lieux de collecte des pièges.
Avec 12 500 euros, le dispositif de lutte anti-braconnage du Muséum pourra être mis en place pendant un an à la station de Sebitoli, au sein du Parc national de Kibale.

En faisant un don, vous bénéficierez d’avantages :

Réduction fiscale correspondant à 66% de la valeur de votre don
Inscription de votre nom sur le site Internet du Muséum
Pour tous les dons supérieurs à 150 euros vous bénéficierez en plus de :

Une invitation pour deux personnes à une rencontre privilégiée avec les primatologues du Muséum
Deux laissez-passer pour une visite libre de l’exposition « Sur la piste des grands singes »

Capture d’écran 2015-02-13 à 12.43.06

EN LIEN AVEC LE SUJET

Faune sauvage, chimpanzé

SITE WEB