Les serpents aussi peuvent être sociables

Une étude menée par deux chercheurs canadiens sur des couleuvres rayées révèle que “les serpents cherchent activement à rejoindre et à faire partie d’un groupe”.

Les serpents sont souvent considérés comme des animaux solitaires et froids mais une étude vient de montrer que la réalité est tout autre : ces reptiles créent des réseaux sociaux complexes.

Chez certaines espèces de reptiles, les interactions sociales sont cachées et la communication entre congénères se fait via des signaux chimiques invisibles. Leurs interactions sont donc plus difficiles à étudier que celles des mammifères par exemple. Mais certains comportements sociaux de serpents sont déjà connus. Les crotales s’appliquent dans les soins parentaux et les boas de Cuba sont capables de chasser en groupe en se coordonnant. Et il ne s’agit là que de deux exemples. Deux chercheurs du département de psychologie de l’Université Wilfrid-Laurier (Canada) se sont quant à eux intéressés à la sociabilité d’une sous-espèce de couleuvre rayée : Thamnophis sirtalis sirtalis.

Les serpents cherchent activement à rejoindre un groupe

Ces reptiles ont été regroupés par dix dans une enceinte avec quatre abris. Les chercheurs ont ensuite observé leurs interactions sociales durant huit jours. Cette analyse a permis de faire plusieurs constatations….

Suite dans Science et Avenir : ICI