WWF : quand une ONG de protection de la nature est accusée de violer les droits de l’homme en Afrique centrale

A quoi joue le panda ?” se demande “Complément d’enquête” le 18 février 2021.

Le Fonds mondial pour la nature dont il est l’emblème se serait-il égaré en chemin ?

Soixante ans après sa création, le WWF se retrouve au cœur d’une enquête internationale : des gardes forestiers formés par l’ONG sont soupçonnés de violations des droits de l’homme en Afrique centrale.

L’affaire a éclaté en 2017, révélée par une ONG britannique, Survival International. En 2016, des gardes forestiers encadrés par le WWF ont été accusés de torture, de viol et de meurtre par des membres de la communauté baka, en Afrique centrale. Dévouée depuis soixante ans à la défense de la planète, l’organisation au panda se serait-elle égarée en chemin ? (…)

La suite de l’article sur le site de France Info : cliquez ici

A lire également : “Complément d’enquête”. WWF : à quoi joue le panda ?