Photographes animaliers

DAL VECCHIO Fabien

C’est en 1977 que je vois le jour en Saône-et-Loire où j'ai vécu mes dix premières années. Mon parcours se poursuit dans un tout autre environnement, à Barcelonnette au coeur de la vallée de l’Ubaye dans les Alpes de Haute Provence. C’est à ce moment précis je goute aux joies de la randonnée en montagne et que je découvre le grand frisson en franchissant cols et sommets de cette si belle vallée située aux abords du merveilleux parc national du Mercantour.

La photographie devient rapidement une extension à mes sorties en milieux naturels et me sert rapidement de prétexte pour m’évader de plus en plus loin. Quelques années plus tard, mon parcours professionnel me mène tout droit sur la ville de Lyon tandis que mon épouse, Julie, joue un rôle de plus en plus capital dans sa volonté de rechercher l’évasion au milieu des grands espaces sauvages.

La photographie de paysage étant mon domaine de prédilection, je voue toutefois une admiration et une passion certaine au sujet animalier dans son environnement. Au fil du temps je multiplie mes aventures en milieu sauvage, sous une météo parfois chaotique, jusqu’à la découverte de nouvelles contrées montagneuses tout en repoussant petit à petit mes capacités physiques et mentales.

Récemment, lors de plusieurs voyages effectués dans les pays nordiques, notamment l'Islande ainsi que l’archipel du Svalbard, j'ai développé ma curiosité ainsi qu'une une passion grandissante pour la faune que l'on peut contempler sous ces latitudes. Grâce à de nombreuses rencontres, j'ai été rapidement sensibilisé aux divers dangers d’extinction des espèces animales évoluants autour du cercle polaire.

Les changements climatiques ainsi que tous les autres phénomènes de pollution et action diverses de l'homme ayant un impact négatif sur ces régions si fragiles ont renforcé mes conviction en terme de protection de la nature. Par le biais de mes photos et aussi par un long mais nécessaire apprentissage de ces vastes sujets, je compte à mon tour amener mes témoignages à un plus large public, afin de donner plus de sens à mon travail photographique et plus largement un sens à ma vie.

Fabien Dal Vecchio.

INTERVIEW

Pourquoi l'animal sauvage ? Je suis photographe paysagiste avant tout mais j'assiste de plus en plus souvent à des scènes animalières et j'avoue prendre beaucoup de plaisir à contempler la faune dans son élément naturel lorsque je pars bivouaquer ou tout simplement randonner dans « mes » montagnes.

Un maître à penser ?  Vincent Munier sans hésiter ! Il m’insuffle l'envie de porter mon sac à dos aux confins de mes limites et à conserver la passion que j'éprouve pour la découverte, le voyage ainsi que le long et passionnant cheminement qui me mèneront jusqu'au déclenchement final.

Une oeuvre marquante ? Ansel Adams !

Si j'étais un animal sauvage ? Le chamois , afin d'atteindre les cimes plus rapidement !

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ? Mon premier face à face avec un bouquetin mâle d'une dizaine d'années au sommet d'une de mes montagnes en Ubaye. L'un comme l'autre avons été surpris, mais quel moment magique ce regard ! Ou les longs moments partagés avec un renard polaire au Svalbard qui m'a littéralement bouleversé.

Un animal disparu qui reviendrait ? Le Loup des Falkland (éteint en 1876)

Un animal fantastique qui existerait ? Le dragon Fáfnir de la mythologie scandinave.

La photo ou la série à laquelle vous tenez particulièrement ? Tout comme la plupart de mes compères, difficile d'émettre un choix. Cependant, ma dernière immersion en terre sauvage fut cette rencontre bouleversante avec cette jeune renarde qui a eu cette patience miraculeuse de se laisser prendre en photo durant un bon moment alors que j'étais au Spitzberg durant l'été 2014. L'émotion était à son paroxysme !

13072014-_D410526-Modifier-Modifier

 

Spot préféré ? Vallée de l'Ubaye et Mercantour !

Un lieu mythique ?  Les iles Falkland, Géorgie du Sud pour finir en Antarctique.

Et la technique ? Certes il est toujours agréable de posséder le matériel adéquat pour réunir les chances de réussir son cliché mais il est un facteur minime face à tous les prérequis nécessaires pour que la ou les sorties soient fructueuses (ou pas...). Comme dit si bien l'expression populaire « ne pas mettre la charrue avant les boeufs ! ». En côtoyant, discutant ou lisant les nombreux récits de maitres en la matières, on peut résumer la technique selon les critères suivants : L'investigation L'observation La préparation : connaissance de l'espèce dans son milieu, son matériel... La patience La persévérance La chance parfois... De l’imagination.

Des urgences ? Tous les voyants sont désormais au rouge! Sur le plan local, retirer ces listes d'animaux que l'on qualifie de « nuisibles ». Consulter les acteurs de terrain et leur accorder beaucoup plus de crédits, autant sur le plan financier que sur le plan consultatif. Augmenter la sensibilisation auprès des plus jeunes, dans l'enseignement, dans les activités extra-scolaires. Impliquer les jeunes générations pour assurer la pérennité de nos milieux naturels.

Des conseils ? Restez animés par la passion ! Prenez du plaisir ! La photo nature et animalière n'est que la conclusion d'un long et fantastique chemin personnel ou collectif menant tout droit à l'épanouissement !

Une association à mettre en avant ? Parmi toutes celles qui méritent d'être mises en évidence, je pense tout particulièrement à l'ANPCEN (Association Nationale pour la Protection du Ciel Nocturne). La pollution lumineuse est un des rares phénomènes nuisibles produit par l'homme que l'on peut stopper rapidement : éclairage publics modérés, intelligents, et dans certains endroits, l'interrupteur sur la position OFF, à commencer par chez soi ! La pollution lumineuse nous prive de notre si belle voûte céleste, sans compter les perturbations gravissimes sur le comportement de la faune nocturne.

Pour conclure ? Je vais tenter d'éviter les voeux pieux mais prenons le temps de vivre, de ralentir le rythme, d'effacer de notre vocabulaire le terme « croissance » et de revenir à l'essentiel. Merci à mon épouse qui m'accompagne dans mes aventures, sans qui rien de tout cela ne serait arrivé. Et merci à Faune Sauvage de m'avoir accordé cet espace de dialogue me permettant de présenter mon travail photographique.

DISTINCTIONS

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

  • 2013 :

1ère édition des Rencontres Photo Nature de Gueugnon (71)
4ème Salon de la photographie nature de Barr (67)

  • 2014 :

Centre d’imagerie médicale de Gap (05)
Février à l’office du tourisme de Pra-Lou (04)
Collectif Horizons Naturels : Festival de l’Oiseau et de la Nature en Baie de Somme (80)
1ère édition du Festival Lycée Photo Nature de Bourg-en-Bresse (01)
Festival Nature Ain d’Hauteville-Lompnes (01)
Collectif Horizons Naturels : 5ème salon de la photographie nature de Barr (67)
Résidence Irénée à Bessenay (69)

  • 2015 :

7ème édition de Festimages Nature à Saint Berthevin (53)
Festival de l’Oiseau et de la Nature en Baie de Somme (80)
3ème édition Regards Alpins – dialogue photographique avec Samivel (05)
Festiphoto de Rambouillet (78)
1ère édition du festival de la Photographie Nature de Vourles (69)
Festival International Nature de Namur (Belgique)
19ème Festival Photo animalière et de nature de Montier-en-Der (52)

  • 2016 :

Festival Images et Neiges de Cluses (74)
Médiathèque de Blanzy (71)
2ème édition du festival de la Photographie Nature de Vourles (69)
Expos Photos AVES – Vieux Namur (Belgique)

  • 2017 :

Nature Photo à Beaumont de Pertuis (84)
Espace Pernod Ricard de Lyon (69)
Invité d’honneur à Festiv’art Photo (25)
Invité d’honneur à Déclics D’émotions (57)
21ème Festival Photo animalière et de nature de Montier-en-Der (52)

  • 2018 :

Parrain du festival Images & Neige à Cluses (74)
Salon Photo des Monts d’Or à Saint Didier au Mont d’Or (69)
Parrain du festival Lycée Photo Nature à Bourg-en-Bresse (01)
Salon International de la photo d’Art et de Collection (Monaco)
Festival de l’Oiseau – le Crotoy (80)
Expos Photos AVES – Vieux Namur (Belgique)
Fort de Savoie à Colmars-Les-Alpes (04)
Invité d’honneur au Festival Foto Natur en Argoat (56)
Instants Sauvages – Cornier (74)

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

Islande, svalbard, Colombie Britannique

LIENS

Instagram :