DUPOUY Myriam

    1298

    Photographe autodidacte, j’ai longtemps hésité entre les beaux-arts et l’enseignement… pour réaliser tardivement qu’il était en fait inutile de choisir (à condition, cependant, d’oublier les grasses matinées…mais les enfants avaient déjà préparé le terrain !).

    Aujourd’hui, je suis professeur d’anglais et (bientôt officiellement) auteur photographe, et si en lisant ces mots vous pensez automatiquement à Dr Jeckyll et Mr Hyde, je vous rassure tout de suite : je ne suis certes pas toujours toute seule dans ma tête et j’ai un penchant certain pour les photos sombres mais je reste parfaitement inoffensive (bien que mon mari puisse essayer de vous faire croire le contraire).

    Mon cœur balance régulièrement entre mes crayons et mon boîtier et cela transparaît souvent dans mes images (les dégâts sont toutefois plus importants avec les crayons…). Petite, j’empruntais avec bonheur l’appareil argentique de mes parents: le Saint Graal des vacances… Mes premières payes sont passées dans mon premier APN, puis dans mon bon vieux bridge, mais il m’aura fallu quelques (longues) années pour enfin, fin mai 2013, pouvoir investir dans le matériel que j’utilise à l’heure actuelle et qui me régale un peu plus chaque jour.

    La nature, la lumière naturelle sont des sources constantes d’inspiration… La photographie animalière et de nature et tout particulièrement la macrophotographie m’ouvre les portes d’un monde insoupçonnable aux accents féériques, elle me permet de m’évader et de me ressourcer. Et si derrière mes images il y a toujours un travail naturaliste, ce sont les émotions qui prennent avant tout le dessus: percevoir la beauté des (souvent petites) choses dans un quotidien que l’on ne regarde plus ou peu, apprécier leurs instants poétiques et s’émerveiller à chaque instant…