Photographes animaliers

TARDY Emmanuel

Né en lisière de la forêt d’Othe, à limite de la Bourgogne et de la Champagne-Ardenne, Emmanuel avoue un attachement sans limite pour la faune de tout genre. Bercé, et ensuite baladé à travers champs par un grand-père passionné de nature, il a toujours vécu en plein air au rythme des saisons à observer le monde qui l’entoure.

Ce sont pourtant les océans qui auront raison de lui. Entre 1998 et 2005, il prend part à plusieurs travaux scientifiques au sein d’une station de recherches sur les mammifères marins, et participe à plusieurs expéditions en Mer de Cortez, en Norvège et en Patagonie. Après plusieurs séjours aux Açores, il accompagne durant une saison des éco-volontaires sur l’île de Pico comme guide naturaliste.

Aujourd’hui, équipé de ses boîtiers Canon, Emmanuel continue à parcourir le monde en quête de face à face avec la faune locale. Des ours de Finlande aux insectes d’Amazonie, il n’y a qu’un pas… celui de l’émotion d’une observation, où l’homme et l’animal se considèrent mutuellement. La photographie lui permet ainsi de sensibiliser le public face à la beauté des paysages de notre planète et des espèces rencontrées. Passer du rêve d’une rencontre à la réalité de la vivre, Emmanuel cherche avant tout à partager ses connaissances, sa passion et son expérience des voyages naturalistes.

« Mais le plus beau reste à venir… Mon prochain voyage, avec de nouvelles rencontres »

Capture d’écran 2015-12-06 à 19.02.10

INTERVIEW

Quel cheminement personnel jusqu'à l'animal sauvage ?

Je suis passionné par la nature et les animaux en général depuis mon plus jeune âge. Je me suis dirigé naturellement vers des études dans le domaine agricole et plus tard j'ai eu la chance de prendre part à plusieurs travaux scientifiques sur les baleines au sein de la Station de Recherches des Iles Mingan durant mes congés.

Avec cette expérience, j'ai rejoint l'équipe scientifique de cette station de recherches pour une saison et poursuivi mes rêves en intégrant des expéditions en mer de Cortez, en Norvège, Patagonie, Nouvelle-Zélande, Açores et Canada.

Un maître à penser ? 

J'ai des sources d'inspiration, d'influence et de respect qui me laissent souvent rêveur. Je prends beaucoup de plaisir à regarder le travail des photographes aux visions si différentes.

Une œuvre marquante ? 

Le voyage du Beagle et l'Origine des espèces.

Si j'étais un animal sauvage ? 

Un loup pour toutes les histoires que l'on a pu me raconter durant mon enfance... Depuis j'ai toujours aimé cet animal et je ne l'ai encore jamais observé... Il faut que je remédie à ça...

Une belle émotion ou rencontre avec la faune ? 

Ma première observation d'une baleine. C'était un petit rorqual dans le Saguenay au Québec. Avec ses 8 à 10 mètres et un poids de 10 tonnes environ, elle est loin de la baleine bleue qui peut atteindre 30 mètres, mais elle a suffit à mon plaisir.

Un animal disparu qui reviendrait ?

Le Mammouth.

Un animal fantastique qui existerait ?

Le monstre du Loch Ness. J'y suis allé, j'ai observé et je n'ai rien vu...

La photo ou la série à laquelle vous tenez particulièrement ?

Ma photo qui porte le titre de Clair Obscur. C'est un ours brun européen en contre-jour. Une photo réalisée en Finlande. Tous les ingrédients étaient réunis pour faire cette photo. Le soleil couchant venant refléter ses rayons autour de l'animal donnant une image sombre où la silhouette de l'ours se dessine.

Spot préféré ?

La Scandinavie pour les ambiances et les lumières, et les Açores pour l'amour que je porte à cet archipel et à ses habitants.

Un lieu mythique ?  

Les iles Falkland sans hésiter... Un rêve de gamin. Un projet est en cours...!!!

Et la technique ?

Je ne suis pas un grand technicien. Je suis mon instinct et mes émotions. J'observe, je patiente et j'essaye d'être toujours concentré...

Plutôt solitaire ou partageur ?

Un solitaire partageur !

Des urgences ? 

Vaste sujet. Par où commencer... la destruction des milieux naturels liée, en particulier, à l’urbanisation croissante et à l’expansion des terres agricoles ; la surexploitation d’espèces sauvages (surpêche, déforestation, braconnage…) ; l’introduction d’espèces exotiques envahissantes ; les pollutions (d’origine industrielle, agricole…) ;
le changement climatique (qui a un effet direct ou indirect sur la biodiversité); la gestion des déchets...

Si nous voulons être plus précis pour notre pays : L'avenir du loup en France? Quid de l'Ours? Les nuisibles? Le lobby chasse...

Des conseils ? 

Il faut prendre du plaisir... Conquérant de l’inutile et chasseur de rêve, la photographie naturaliste est le dernier chaînon du témoignage de la beauté et de la fragilité de notre environnement. Les images doivent toujours être réalisées en respectant l'animal et sans interférer sur ses activités. De bonnes connaissances naturalistes sont nécessaires avant de se lancer.

Une association à mettre en avant ?

La station de recherche des îles Mingan (MICS pour Mingan Island Cetacean Study). C'est un organisme à but non lucratif consacré à l'étude écologique des mammifères marins. Fondée en 1979 par Richard Sears, la station fut la première à mener des recherches à long terme sur les cétacés dans le golfe du Saint-Laurent.

Pour conclure ?

Un grand merci à vous de ce portrait et au regard que vous portez à mes images. J'en profite pour remercier également les personnes qui comptent pour moi dans mon approche naturaliste et photographique: par ordre alphabétique : Gérard, Frank, Kyriakos, Richard, Serge, Vinciane, ils se reconnaitront....

 

 

DISTINCTIONS

2015 – 3ème Prix catégorie "Mammifères sauvages" au Festival de la photographie nature de Vourles (69)

2015 – Grand Prix du jury au Concours International de Photo Nature de Namur – Belgique

2015 – 1er prix catégorie “Nature sauvage” organisé par la Réserve Naturelle des Marais de Séné (56)

2015 – Mention « Admirable work » au concours Oasis Photo Contest – Italie

2015 – Grand Prix du jury au concours international de photos nature sauvage Festimages (53)

EXPOSITIONS ET PARUTIONS

Salon Mont d'Or Photo à Saint Didier au Mont d'Or (69) - Mars 2017

Festival de l'Oiseau et de la Nature au Crotoy (80) - en Avril 2017

Festival Photos Nature d'Ornans (25)- en Mai 2017

Exposition « Wild in Black » au Festival Festimages #8 à Laval (53) - du 5 au 7 Février 2016

EN LIEN AVEC LE SUJET

LIVRE (S) EN LIEN AVEC LE SUJET :

En rapport avec :

LIENS

Instagram :