Chasse en enclos (1/3) : l’agrainage des animaux, une aberration écologique

Dans de nombreux parcs et enclos de chasse, les animaux sont élevés, importés, nourris.

Dans un récent rapport public, l’agrainage en parc est désigné comme une pratique « en contradiction avec la gestion des effectifs massifs de l’espèce sanglier » qui entérine l’artificialisation de ces espaces clos. Comment justifier l’existence de ces parcs et enclos de chasse, où les effectifs de sangliers sont volontairement abondants ?

Alors que les chasseurs évoquent constamment la nécessité et la difficulté de réguler cette espèce pour nous protéger des dégâts. C’est une aberration écologique !

Comme le revendique l’ASPAS, et comme le préconise le récent rapport public, faisons interdire la chasse en enclos.

Le 5 février 2020, l’ASPAS a rendez-vous au ministère de l’Ecologie. Nous avons besoin de vous pour appuyer notre demande !

Signez et diffusez au maximum le lien de la pétition : aspas-nature.org/chasse-enclos

SIGNER LA PÉTITION

 

 

Cet article Chasse en enclos (1/3) : l’agrainage des animaux, une aberration écologique est apparu en premier sur ASPAS : Association pour la Protection des Animaux Sauvages.