Des muscles que l’on pensait propres à l’homme découverts chez des grands singes

Comment pouvons-nous être si sûrs de nos connaissances concernant l’évolution de la communication faciale humaine, la bipédie, l’utilisation d’outils ou le langage sans connaissance détaillée de l’anatomie de ce qui est l’une des deux espèces existantes les plus étroitement liées à l’espèce humaine, le bonobo?“, s’insurge Rui Diogo dans un papier publié le 26 avril 2018 dans la revue Frontiers in Ecology and Evolution.

Le chercheur travaillant à l’université Howard (Etats-Unis) indique dans son papier que la seule étude à s’être penchée spécifiquement sur l’anatomie des muscles de l’espèce Pan paniscus date de 1952 (…)

La suite de l’article sur le site de Sciences et Avenir : cliquez ici