Lagopède alpin : les chasseurs de l’Isère répliquent à la LPO, le juge dit oui…et non

“Chasse du Lagopède attaquée par la LPO : le juge reconnaît l’action des chasseurs
Jeudi 15 octobre, la chasse du Lagopède a fait l’objet d’un recours au Tribunal Administratif ; la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) invoquant la dégradation de son état de conservation ne permettant plus sa chasse. Même un prélèvement par la chasse nuirait à l’espèce !
Le jugement vient de paraître et… bonne nouvelle : le juge reconnaît le travail fourni par les chasseurs et le principe de la gestion adaptative du lagopède alpin (un bon indice de reproduction, on chasse).
Sur les massifs des Grandes Rousses et des Ecrins, les comptages ont révélé un très bon indice de reproduction ; ce qui a conduit le juge a autorisé la poursuite de sa chasse.
Par contre, sur les massifs du Taillefer et du Tabor, la fédération ne disposait que d’observations, le comptage n’ayant pas pu se réaliser dans de bonnes conditions. Faute de comptage, le juge a décidé de suspendre la chasse sur ce secteur.
Continuons à nous mobiliser pour recenser les galliformes de montage. Poursuivons nos efforts en matière de conservation de leurs habitats naturels. A nous maintenant de faire reconnaître nos savoirs séculaires en complément des données de comptages.”