L’échec du zoo de Pont-Scorff, racheté par des associations et aujourd’hui en liquidation judiciaire

Le choix de franceinfo s’intéresse à l’échec de Rewild, l’association qui a racheté le Zoo de Pont-Scorff dans le Morbihan avec la promesse de remettre les animaux en liberté.

Pourquoi les partisans de la remise en liberté des animaux sauvages ont échoué ?

Il s’agissait de la plus grosse coalition jamais montée pour le ré-ensauvagement des animaux captifs. Elle a eu un important soutien populaire mais ce projet de Zoo alternatif vient de s’effondrer. Pour comprendre pourquoi, il faut pousser les portes de ce qui devait être le laboratoire du ré-ensauvagement. Nous sommes dans le Zoo de Pont-Scorff avec notamment deux éléphants, deux girafes, des tortues des Seychelles, dans une vaste forêt aux enclos vieillissants.

Ce zoo a été racheté il y a un peu moins d’un an et demi par un groupement d’associations Rewild, qui compte agir pour le bien être des animaux sauvages. Jérôme Pensu gérant à l’époque du zoo est l’un des acteurs clef du projet et de son échec. Il explique l’idée de départ : “Mettre en place une structure d’accueil pour animaux saisis dont l’objet ne sera pas en finalité la captivité. Ce sera soit des élevages sans présentation au public ou le retour à la nature. Cela prive les zoos d’une quantité très importante d’animaux”.  (…)

La suite de l’article sur le site de France Info : cliquez ici