Pourquoi les caribous ou rennes du Canada sont-ils en voie d’extinction ?

Les fameux rennes du Canada voient leur population se réduire fortement, victimes d’une réaction écologique en chaîne. Alors, quels sont les principaux facteurs responsables de la mise en danger de cette espèce ? Les identifier, c’est avoir l’espoir de pouvoir encore sauver l’espèce avant qu’il ne soit malheureusement trop tard.

En effet, des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique Okanagan (UBC Okanagan), au Canada, ont cherché à comprendre quelles étaient les raisons du déclin de la population de rennes – appelés caribous au Canada ou encore Rangifer Tarandus Caribouen comparaison aux autres espèces, telles que l’élan ou encore le loup, qui partagent pourtant le même habitat. Pour réaliser leur étude – publiée dans le Journal The Proceedings of the Royal Society – ils ont pris en compte les données de 16 années d’études axées sur les loups, les élans et les rennes, en s’appuyant sur un critère particulièrement important qui est celui de l’impact du changement de la végétation sur ces populations distinctes.

“Le caribou est en déclin partout au Canada et il a récemment été perdu dans les 48 États inférieurs”, déclare Melanie Dickie, étudiante en doctorat à la Faculté des Sciences Irving K. Barber de l’UBC Okanagan. “Comprendre pourquoi le caribou est en déclin est la première étape pour gérer efficacement l’espèce – cela nous indique quelles parties du problème nous pouvons cibler avec des mesures de gestion et comment aider le caribou.”

Comme l’indique la Liste Rouge des espèces menacées (Red List), c’est en 2015 que le caribou canadien a été classé dans la catégorie des espèces vulnérables. L’ampleur et les causes de ce déclin varie selon la région et les sous-espèces. Cependant, les modifications au sein de leur habitat naturel représentent un facteur important difficilement réversible.

D’après les informations publiées par le gouvernement canadien, “le caribou boréal figure parmi les espèces menacées aux termes de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du Canada. Cette désignation se fonde sur les observations, les estimations, les déductions ou les soupçons de réduction de plus de 30 % de la taille de la population sur trois générations de caribous (environ 20 ans). Le caribou boréal a été désigné en péril par la plupart des gouvernements provinciaux et territoriaux. Il n’a pas été désigné en péril à l’échelle mondiale par NatureServe.”

Le caribou subit un déclin progressif qui pourrait le mener à son extinction.“Nous ne pouvons pas attribuer le déclin du caribou à un seul facteur ou à un autre”, a expliqué le Dr. Clayton Lamb, boursier Liber Ero à l’UBCO. “Comprendre l’importance relative de ces facteurs et leurs interactions peut nous aider à comprendre comment gérer les populations de caribou face au changement climatique et à l’utilisation des terres”, a-t-il ajouté.

Suite sur notre-plante.info : ICI