Stop à la pêche des poissons femelles porteuses de milliers d’oeufs

“Il faut arrêter dès aujourd’hui de pêcher les femelles poissons porteuse de milliers d’œufs”, s’est emporté l’entrepreneur belge Gunter Pauli lors de la première matinée de la “Ocean economy and future technology conference” qui se tient du 11 au 13 février à Oman.

L’assistance composée de scientifiques, d’ingénieurs, d’entrepreneurs et de financiers a applaudi à ces mots.

Hors mer, les règles répondent un peu partout à la même logique : il est interdit de chasser des femelles gestantes, porteuses des générations – et des prises – à venir.

Las, la pêche ne répond à aucune règle de la sorte. Les poissons pris dans le filet n’ont ni sexe ni statut protégé. Ce sont juste… des poissons. (…)

La site de l’article sur le site de Sciences et Avenir : cliquez ici