Essais

Araignée du soir, espoir

À Noël, les moucherons, à Pâques, les glaçons. Âne qui saute et brait sans fin, pluie pour demain.

Buse planant, beau temps. Quand les bêtes à cornes rentrent à l’étable la queue en trompette, signe d’orage.

Il n’y a pas de grenouille qui ne trouve son crapaud. Pendant que le chien pisse, le loup s’en va.....

Empiriques, désuets, superstitieux, divinatoires, drôles, peu scientifiques,… les dictons évoquent un temps révolu. Celui où les satellites n’existaient pas. Celui où il fallait observer la nature de près pour tenter de prédire le temps du lendemain. Celui où l’on tirait de ces observations des dictons qui rythmaient les jours et les années. Passés sous le regard connaisseur d’un naturaliste, ces dictons s’avèrent justes, parfois… Et d’autres fois, complètement faux !

Le livre qui transforme les oiseaux en Monsieur météo.

Entretien avec l'auteur François Lassere de ce livre,superbement  illustré par Ronan Badel, chez Delachaux & Niestlé,

D'où vous est venue cette idée de livre? Je recherche sans relâche des idées pour parler de nature et d’animaux, au plus grand nombre. Il se trouve aussi que j’aime bien les mots. En 2011, j’ai cumulé les deux en écrivant un livre sur les expressions : Comme vache qui pisse et autres expressions animales.

J’avais les dictons en sommeil, et le succès de Comme vache qui pisse (+ de 42 000 exemplaires à ce jour) les a réveillés !

Je m’appuie aussi sur le côté culturel des mots et des expressions, beaucoup plus populaire que la simple thématique « nature » !

L'approche du monde animalier est-elle encore pleine de préjugés et ces dictons en reflètent-ils l'existence? Les dictons commencent à être d’un autre âge, et comme nos aïeux avaient peur de leur ombre, ou lisaient l’avenir dans les entrailles d’oiseaux, alors oui, ces dictons sont emprunts de préjugés et de superstitions !

Cela dit, nos aïeux n’avaient pas de baromètres, il fallait bien qu’ils se fient à quelque chose. Mais prédire la météo à partir d’une info isolée (exemple : Si les fourmis font de gros tas, un doux hiver viendra) était quand même très risqué !

En quoi ces dictons sont-ils vrais? Quelle est la base de leur émergence? Sans baromètres, ni satellites, seuls les éléments de la nature pouvaient, éventuellement, nous informer. Mais dans l’ensemble ils sont vraiment très peu fiables. Certains ayant même été testés scientifiquement, comme par exemple ceux qui parlent de la douceur d’un mois de décembre, comme À Noël, les moucherons ; à Pâques, les glaçons (= Noël au balcon, Pâques aux tisons).

D’autres sont comme de simples constats, des évidences : Buse planant, beau temps (en effet les thermiques lui permettent de planer) ou Si le grillon chante, plus de gelée à craindre (le grillon des champs ne commence à chanter qu’en mai).

Y a t'il des espèces d'animaux plus enclins aux dictons que d'autres? Les oiseaux sont pas mal représentés. Des personnalités de l’Antiquité, les augures, lisaient l’avenir en observant les entrailles ou le comportement d’oiseaux. D’où l’expression « oiseaux de mauvais augures ».

Insectes en nombre, batraciens qui chantent ou mammifères symboliques (loup), sont assez présents, ou parfois un simple rat « qui pisse en hiver ».

Le dicton permet-il une approche plus sereine du monde sauvage? Le dicton pas forcément, mais ce que je raconte un peu ! Je rappelle que les corbeaux et autres pies, oiseaux bibliquement « impures » qu’il faut tenir en « abomination », sont d’incroyables compagnons des humains, à l’intelligence subtile, c’est-à-dire proche de la nôtre ! Idem avec le loup ou les taons, à force de les voir négativement, il ne va plus en rester… Je réhabilite tout ce petit monde avec délectation.

Quel prochain ouvrage en cours? Un magnifique projet autour du lien entre les insectes et les… fées ! Que l’on croit ou non aux fées, peu importe, les insectes sont bel et bien les bonnes fées de la nature. Ils sont indirectement bienveillants à notre égard, en entretenant la nature, par exemple. Illustré par l’incroyable photographe Stéphane Hette, et magnifié par l’éditeur Plume de carotte, ce projet est une nouvelle approche qui mélange imaginaire et naturalisme. Vous y découvrirez les pouvoirs magiques de 65 fées, sélectionnées avec soin !

Un dernier mot à dire? Toutes les approches pour aider les humains à regarder les non-humains avec plus de bienveillance et d’empathie sont bonnes à prendre. A vos idées !

 

 

 

Code EAN

9782603021828

Editeur

Date de parution

Tranche d'âge

2015-08-20

Nombre de pages

Collection

128

SITE WEB