Ardèche : le président du conseil départemental veut-il éradiquer le loup ?

Le conseil départemental de l’Ardèche lance une campagne de communication contre la présence du loup. « Le loup, c’est sans nous », dit le slogan.

Le constat est clair : les attaques du loup contre les troupeaux se multiplient, en Ardèche. D’abord limitée au seul plateau du Coiron, la prédation s’étend au sud-ouest du département, dans le secteur de Montselgues. Il y a eu 16 attaques depuis le début de l’année et 25 bêtes tuées, essentiellement des moutons et des chèvres. C’est peu par rapport à ce qui se passe dans la Drôme : quatre fois moins d’attaques environ et 4 fois moins de bêtes tuées. Mais le président du Département veut faire savoir que le loup n’est pas le bienvenu en Ardèche : « Les loups, c’est à Peaugres« , résume Olivier Amrane, le président LR du Conseil départemental de l’Ardèche, faisant référence au safari parc.

Une cellule de veille du loup

Olivier Amrane a réuni chasseurs et agriculteurs de façon à ce que les premiers puissent venir en aide aux éleveurs : dans le cadre du plan loup, les éleveurs peuvent faire appel à des titulaires du permis de chasse, s’ils ne l’ont pas eux-mêmes, pour assurer les tirs de défense simple. C’est le plan loup qui le permet. Par ailleurs le Conseil départemental annonce l’achat de dix pièges photographiques afin de répertorier le loup. Et il lance donc une campagne de communication avec pour slogan : « le loup c’est sans nous ».

« De la communication politique » dénonce France Nature Environnement

L’article complet sur France bleue

Photo : Le département de l’Ardèche lance contre la présence du loup – Conseil départemental de l’Ardèche