Nouvelle Calédonie : une étude sur les requins survivants

Après avoir abattu près de 250 grands requins en Nouvelle-Calédonie en moins de 4 ans contre l’avis des associations et de l’UICN, la province Sud déterre enfin le programme de l’IRD de marquage de Tigres et Bouledogues débuté en novembre 2018 et avorté en janvier 2021, qui avait permis de tracer 21 individus.

Parmi eux, certains ont finalement été pêchés et abattus en Nouvelle-Calédonie, mais aussi en Australie à 1 500 km de là, remettant en cause la sédentarité de l’espèce.

Ce Mea culpa tardif de la province Sud, financé à 75 % par l’Etat et souhaité de longue date par le tribunal administratif de Nouvelle-Calédonie et la Cour d’appel de Paris, a pour ambition de marquer pendant 4 ans, 200 grands requins qui auraient survécu aux abattages de masse.

Article complet sur la lettre de Longitude 181